Passer au contenu principal

Trump, l’idiot utile de Poutine

À Helsinki, lors de sa rencontre avec Donald Trump, Vladimir Poutine n’a pas eu besoin de dire grand-chose pour obtenir ce qu’il cherche. Lors de sa tournée estivale en Europe, sincère et cohérent, son homologue américain avait déjà bien travaillé en ce sens. Comme lors des accords d’Helsinki de 1975, premier acte de fin de la guerre froide, le Kremlin cherche deux choses: diviser les Occidentaux et conforter sa zone d’influence. Poutine n’a pas choisi la ville d’Helsinki par hasard. Et pour l’occasion, Donald Trump ferait presque figure d’idiot utile.

En ce mois de juillet, le président américain a en effet réussi à fragiliser la «relation spéciale» avec le Royaume-Uni en menaçant Theresa May d’un «no deal» si elle s’obstinait à éviter un Brexit dur. Et pour couronner le tout, il dévoilait le contenu de ses échanges avec la reine. Shocking ! Aux autres Européens, le locataire de la Maison-Blanche a fait la leçon lors du sommet de l’OTAN, s’en prenant vertement aux Allemands, les plus atlantistes du Vieux-Continent. Au G7, un mois plus tôt, c’était le cousin canadien qui en prenait pour son grade.

Dans le même temps, il tance ses alliés les plus fidèles et multiplie les amabilités envers Poutine, avec qui il souhaite «une relation extraordinaire». La récente inculpation de douze espions russes accusés d’interférence et de collusion avec son équipe de campagne contrarie ce plan? Qu’importe! Cette énième «chasse aux sorcières» est à mettre sur le compte d’«années de bêtise et de stupidité américaines» qui ont détérioré les relations entre les deux pays.

On peut enfin s’inquiéter en Europe des convergences idéologiques entre deux présidents qui se présentent en derniers défenseurs d’un monde chrétien blanc et en puissants supporters d’un renouveau nationaliste qui déstabilise l’UE. Vouloir améliorer les relations avec la Russie est une bonne idée, qui serait volontiers partagée par les Européens. Encore faut-il que ce ne soit pas sur leur dos.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.