L’UDC et le PS se chauffent dans une bataille vidéo

Élections fédéralesLes deux grands partis s'inspirent des séries télévisées pour faire passer leur message politique. Découvrez qui gagne la bataille de l'image.

Image: wahlkampfderfilm.ch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour les élections fédérales 2019, il faut frapper fort pour attirer l’attention des jeunes et des moins jeunes. Pas question de les saouler avec une conférence de presse où l’on décline les «engagements majeurs» du parti et les 180 mesures pour y arriver. Non, mon coco, il faut taper dans l’œil, mettre les rieurs de son côté et sortir l’abstentionniste de sa léthargie pour qu’il aille voter.

Comment fait-on cela? En s’inspirant du succès d’audience de Netflix! Les gens se gavent de plus en plus de séries TV. Eh bien on va leur en servir une bonne louche. L’UDC ouvre les feux. Elle a lancé le premier épisode de sa série «Bataille électorale» avec son chef de guerre Christoph Blocher. Le PS a déjà répliqué sur le même mode avec une capsule vidéo inspirée de «Independence Day», rebaptisée bien sûr «Election Day».

Avant de voir qui a gagné la première manche de cette «battle», comme on dirait à «The Voice», voyons d’abord ce que nous proposent les deux vidéos. Dans celle de l’UDC, on démarre sur la figure tutélaire du parti, Christoph Blocher, en train d’échafauder un plan au bord de l’eau. Puis il commande à l’état-major UDC, sa fifille Magdalena comprise, de se rendre immédiatement dans un bunker.

Toutes les huiles du parti se retrouvent autour du «Parrain» Blocher, qui se la joue un peu à la Marlon Brando. Le péril imminent? L’UE va mettre la main sur la Suisse. Qui jouera un rôle moteur dans cette perte de souveraineté? Le PS qui a concocté un plan secret. Le but, c’est donc de récupérer ce plan par tous les moyens.

«Toutes les huiles du parti se retrouvent autour du «Parrain» Blocher, qui se la joue un peu à la Marlon Brando»

Du côté de la vidéo PS, distribuée par «socialitas pictures», le danger est représenté par des requins de la finance en cheville avec l’industrie d’armement. On n’est pas dans «Le parrain» mais dans un film d’action américain avec tous ses codes. Les bons (PS) et les méchants (capitalistes), la bluette sentimentale où le jeune conseiller national Fabian Molina apparaît topless au lit, la détermination des héros face à des adversaires surpuissants et la formule qui claque quand le doute s’installe. «Tu te bouges le cul maintenant», dit une conseillère nationale PS zurichoise à sa collègue bernoise. Oui, les Bernois sont toujours plus lents à réagir…

Alors qui a gagné la bataille de l’image? Indiscutablement le PS. Sa capsule vidéo est nerveuse, relativement bien jouée et a l’avantage d’être portée par des jeunes élus, ce qui correspond au public cible visé. À l’inverse, l’épisode UDC chloroforme le spectateur. Les élus acteurs sont peu naturels, le montage est poussif et les gags souvent plats. L’UDC avait fait mieux il y a 4 ans.

Le premier parti de Suisse sauve cependant l’honneur en remportant le prix du scénario. La trame de son histoire est limpide alors que celle du PS est totalement confuse. On a compris qu’il y a des méchants qui veulent s’en mettre plein les fouilles, mais on s’y perd. Eh oui, faire des bonnes séries TV, c’est un métier.

Créé: 05.09.2019, 18h13

Articles en relation

Avec son affiche négative, l’UDC se fait une pub d’enfer

Polémique La belle pomme suisse, pourrie par les autres partis, provoque l’indignation et une publicité gratuite. Un mécanisme bien rodé par l’UDC Plus...

«Il n'y a pas plus spécialisée que l'UDC pour parler de l'environnement»

Élections fédérales 2019 En plus de ses thèmes phares (sécurité, immigration et Union européenne), le parti axe sa campagne électorale sur le climat. Sa solution: consommer local. Plus...

Le POP veut faire de la pollution massive un crime

Elections fédérales Avec la notion d’écocide, le Parti ouvrier et populaire vise surtout les grandes sociétés. Il s’oppose à de nouvelles taxes incitatives pour les citoyens lambda. Plus...

Une candidate PDC mise sur un jeu d’argent pour se faire envoyer à Berne

Élections fédérales La Nord-Vaudoise Chantal Donzé a publié sur Facebook un concours dont la récompense est 100 fr. «cash». Un procédé légal? Plus...

Le PLR mise quasi tout sur la baisse de la fiscalité

Elections fédérales A deux mois du scrutin, le parti libéral-radical demande une réforme de l'imposition des personnes physiques, dont notamment les couples. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.