Passer au contenu principal

Und der Award geht an…

Bien sûr, c’est un peu tard pour se poser la question. Puisque les économies dans le service public ont eu raison du Swiss Award, prix qui décernait – en petite pompe sur la SRF – le Suisse de l’année. Chaque édition, dans différentes catégories, avec un p rimus inter pares. Pour 2015, c’est donc Polo Hofer. Pas le bonbon le plus trou, ni le modèle de voiture. Mais un chanteur qui a bien dû vendre trois disques et deux téléchargements «in der Romandie», mais qui est une icône incontestée de la variété alémanique.

Ce prix, qui fut tellement précurseur qu’il récompensa Stanislas Wawrinka fin 2013 – avant même qu’il ne remporte son premier Majeur à Melbourne quelques jours plus tard – a tout de même tendance à mettre de côté les Romands. Il aurait d’ailleurs pu, cette année, récompenser à nouveau le tennisman de Saint-Barthélemy pour avoir décroché le titre lors du dernier Roland-Garros. Empêchant du même coup droit Novak Djokovic de réaliser un Grand Chelem. Grand Chelem qui aurait relégué notre Roger Federer national au second rang de l’histoire moderne du tennis.

Mais la dernière édition de ce Swiss Award a préféré ignorer notre région. Elle a laissé de côté des grands Vaudois qui, mis à part Bastian Baker, n’ont même pas eu droit à une nomination. 24heures, par l’entremise de cette double colonnette très subjective, leur rend ainsi honneur. Dans la catégorie politique, je nomme Guy Parmelin. Que personne même parmi les éminents spécialistes du landerneau bernois ne voyait devenir le premier conseiller fédéral romand labellisé UDC. Dans la catégorie culture, je désigne Benoît Violier qui vient d’être élu meilleur cuisinier de la planète par l’intelligentsia française et revancharde. Et, dans la catégorie société, j’élis Bertrand Piccard et André Borschberg. Parce que même si certains peinent à s’envoler devant les exploits solaires d’un avion, personne n’a autant qu’eux fait parler de la Suisse à l’étranger cette année. Même pas Polo Hofer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.