Passer au contenu principal

Et si Widmer-Schlumpf avait raison sur l’Europe?

Judith Mayencourt, cheffe de la rubrique Suisse, s'interroge sur l'opportunité de revoter sur l'immigration.

Était-ce la chaleur, le décalage horaire? Ou l’envie, pour une fois, de briser la sacro-sainte collégialité qui consiste à éluder toute question intéressante au profit d’une formule aussi creuse qu’imperméable? En voyage à Singapour, Eveline Widmer-Schlumpf s’est lâchée. Elle a donné son opinion personnelle sur un sujet tout à la fois ultrasensible sur le plan intérieur, et ultra-exposé sur le plan extérieur: le dossier européen.

La conseiller fédérale a donc dit le fond de sa pensée. Non, lutter contre l’immigration de masse à travers des contingents n’est pas compatible avec la libre circulation des personnes. Et oui, pour débloquer la situation, les Suisses devraient revoter rapidement. La maligne Grisonne a pris soin de signer son méfait, en précisant clairement qu’il s’agissait d’un avis personnel et non d’une opinion officielle du gouvernement helvétique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.