Passer au contenu principal

Ski alpinSlalom d’Adelboden: Marco Schwarz met tout le monde d’accord

Épreuve de fou dans la station oberlandaise: les dix premiers se tiennent dans à peine plus d’une demi-seconde! Loïc Meillard termine cinquième et meilleur Suisse, à cinq centièmes de la deuxième place.

L’Autrichien Marco Schwarz a mis tout le monde d’accord.
L’Autrichien Marco Schwarz a mis tout le monde d’accord.
AFP

Il n’y a pas eu de podium suisse au slalom d’Adelboden. La victoire est allée à l’Autrichien Marco Schwarz, qui a précédé l’Allemand Linus Strasser de 14 centièmes et le Britannique Dave Ryding de 15 centièmes. Quatrième de la première manche, Schwarz a mis tout le monde d’accord sur le deuxième tracé.

Le Neuchâtelo-Valaisan Loïc Meillard a été le meilleur Suisse. Troisième le matin, il n’a pas vraiment raté sa deuxième manche. Mais il termine au cinquième rang, à 19 centièmes du vainqueur et à respectivement 5 et 4 centièmes des deuxième et troisième places! «Quand je vois que 5 centièmes me permettraient de finir deuxième, ça fait un peu mal au cœur, a relevé le skieur d’Hérémence, qui était monté sur le podium la veille en géant. Cela montre le niveau qu’il y a: on ne peut pas se permettre d’être à côté sur une porte.»

Immédiatement derrière Meillard, on trouve Tanguy Nef (6e à 0’’23) et le Valaisan Daniel Yule (7e à 0’’29). Si le Genevois a toutes les raisons de se réjouir de ce résultat, vu qu’il égale le meilleur résultat de sa carrière, le Valaisan peut regretter sa mauvaise 1re manche (15e temps à 1’’31). «J'ai montré que je savais encore skier, je vais d'ailleurs retenir ces sensations pour le prochain slalom de Wengen, a expliqué le skieur de La Fouly, un peu en deçà des attentes au niveau des résultats en ce début de saison. On voit que j'ai plus de facilité quand c'est une neige qui répond bien.»

Les Français craquent

Les slalomeurs français, dominateurs le matin, ont craqué en deuxième manche. Clément Noël, qui avait signé le meilleur chrono avec 41 centièmes d’avance sur son compatriote Victor Muffat-Jeandet, a mal négocié le mur final. Il termine 8e avec un retard final de 0’’38. Quant à Muffat-Jeandet, il a commis une grosse faute qui l’a obligé à remonter pour passer une porte.

Du côté des autres Suisses, Ramon Zenhäusern a terminé 13e à 0’’89, Luca Aerni 20e à 1’’61 et le Vaudois Marc Rochat 21e à 1’’90. Excellent 26e de la première manche avec son dossard 59, Noel Von Grünigen, le fils de Michael, n’a pas pu aller au bout de son rêve, puisqu’il a connu l’élimination en début de deuxième manche. Sandro Simonet n’avait pas réussi à se qualifier pour la deuxième manche (35e de la 1re manche).

On conclura en soulignant à quel point les écarts ont été serrés sur ce slalom: les dix premiers terminent en effet dans la même demi-seconde ou presque (0’’51 pour être précis)!