Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Briser le tabou«S’occuper de ses propres obsèques? C’est une révolution»

«Si les défunts définissent leurs propres obsèques, ceux qui restent ne peuvent pas faire leur devoir», juge François Michaud Nérard, membre du Conseil national français des opérations funéraires.

«Les obsèques sont un moment solidaire important, fait pour les vivants.»

François Michaud Nérard, membre du Conseil national français des opérations funéraires