Le jeu qui énerve les suprémacistes

Divertissement«Wolfenstein II» - sur Microsoft Windows, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch - agace profondément les membres de l'alt-right américaine, cette niche de l'extrême droite.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En 1992, Wolfenstein était un pionnier du «First Person Shooter», ce point de vue «à la première personne» qui donne l’impression d’être celui qui tire à l’écran.

Le pitch de Wolfenstein a toujours été simple. Le joueur est un Américain capturé par les nazis. Pour s’échapper, il doit tuer tout le monde.

Un quart de siècle plus tard, Wolfenstein II, qui vient de sortir, se déroule dans un monde imaginaire. L’Amérique a été colonisée par les nazis, les membres du KKK peuplent les rues. C’est au joueur de libérer les Etats-Unis des racistes.

L’alt-right américaine n’apprécie pas la façon dont l’homme blanc est maltraité dans le jeu. Et s’insurge contre le fait que tous les nazis soient présentés comme méchants... (nxp)

Créé: 01.11.2017, 11h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.