Le vapotage accroîtrait le risque de tabagisme

Santé Selon une étude, le vapotage constituerait un risque accru de tabagisme pour les jeunes tout en étant moins dangereux que la cigarette.

(Image prétexte) La nocivité éventuelle de la cigarette électronique fait encore débat. (Mardi 23 janvier 2018)

(Image prétexte) La nocivité éventuelle de la cigarette électronique fait encore débat. (Mardi 23 janvier 2018) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le vapotage pourrait accroître le risque de tabagisme des jeunes mais serait moins dangereux pour la santé que fumer des cigarettes, selon un rapport des Académies des sciences et de médecine publié mardi, présenté comme le plus étendu à ce jour sur le sujet.

Accoutumance chez les jeunes

Les auteurs, après avoir analysé plus de 800 études scientifiques, ont conclu que la nicotine contenue dans les cigarettes électroniques pouvait créer une accoutumance chez les jeunes ce qui les prédispose à fumer du tabac.

Mais, selon eux, la cigarette électronique serait moins nocive que la cigarette conventionnelle et pourrait aider les fumeurs à arrêter.

Par conséquent, «à ce stade, on ignore si la cigarette électronique a un impact positif ou négatif sur la santé publique».

Il faudrait, pour pouvoir le déterminer, faire des études supplémentaires et de meilleure qualité sur les effets à court et long termes du vapotage et ses liens avec la cigarette conventionnelle, ont souligné les auteurs.

Une bonne alternative pour les fumeurs

«La cigarette électronique ne peut pas simplement être jugée bénéfique ou nocive», a pointé David Eaton, doyen de l'université de Washington à Seattle et président du comité de rédaction du rapport commandé en 2016 par le Congrès.

Cette décision faisait suite à l'ajout de la réglementation du tabac aux compétences de l'Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA).

«Dans certaines circonstances, les effets néfastes des cigarettes électroniques sur la santé des adolescents et des jeunes adultes ne fumant pas de tabac justifient sans aucun doute des inquiétudes», a ajouté M. Eaton.

Dans le cas «de fumeurs utilisant la cigarette électronique pour arrêter de fumer, le vapotage offre un moyen de réduire le tabagisme qui nuit à la santé», a-t-il poursuivi.

Des millions d'Américains vapotent, surtout les jeunes adultes. La popularité de l'e-cigarette diminue avec l'âge et elle est davantage utilisée par les adolescents et les jeunes adultes masculins. (afp/nxp)

Créé: 23.01.2018, 23h29

Articles en relation

Le milieu des addictions roule pour l'e-cigarette

Tabagisme Le vapotage doit être reconnu comme instrument efficace de réduction des risques liés au tabagisme, selon les professionnels des addictions. Plus...

La cigarette électronique peut sauver des vies

Etats-Unis Une étude estime que le passage à la cigarette électronique pourrait réduire d'un quart les décès liés au tabagisme. Plus...

Les dangers du vapotage au cœur d'une polémique

Etats-Unis Un rapport du Médecin en chef des Etats-Unis pointe les risques des e-cigarettes sur la santé des jeunes. Une thèse que critique des experts Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.