Pourquoi la gueule de bois fait toujours plus mal

AlcoolEn vidéo, les raisons qui expliquent pourquoi, après vingt ans, les lendemains d'hier deviennent toujours plus pénibles.

Vidéo: Catherine Cochard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ceux qui ont atteint ou dépassé la trentaine se rappellent de cette époque bénie. Autour de la vingtaine, invincibles, ils buvaient jusqu’à la fermeture des clubs, puis filaient étudier ou travailler.

Mais au fil du temps, les lendemains de fête ont commencé à faire mal. Migraine, état nauséeux, le début de la fin en somme.

Déshydratation et complications

L’alcool agit de différentes façons sur l’organisme. Le principal inconvénient étant la déshydratation et les maux de tête conséquents. L’alcool provoque également nausées et diarrhées, ce qui n’arrange pas la réhydratation de l’organisme. Enfin, si les gens qui décuvent se sentent si fatigués les lendemains de biture, c’est parce que l’alcool inhibe la production de glutamine, un stimulant naturel.

A mesure que nous vieillissons, le foie - moins efficace - ne parvient plus aussi bien qu’avant à filtrer l’alcool. L’âge diminue également la capacité du corps à faire face aux effets toxiques de la substance. Sans compter que le sommeil est lui aussi perturbé par la consommation d’alcool. (nxp)

Créé: 07.09.2017, 15h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...