«Toutes nos condoléances au peuple belge»

Accident de Sierre Le conseiller fédéral Didier Burkhalter, présent à Genève à l'occasion d'un exercice de la Chaîne suisse de sauvetage, a témoigné de son émotion suite au dramatique accident de car survenu à Sierre la nuit passée.

Didier Burkhalter, le chef de la diplomatie suisse

Didier Burkhalter, le chef de la diplomatie suisse Image: JdW

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Cette catastrophe nous touche en plein cœur. J'aimerais dire au nom du Conseil fédéral toute la tristesse que nous portons. Nous transmettons nos condoléances au peuple belge, ses citoyens et ses autorités », a déclaré Didier Burkhalter.

Suite à l'allocution du conseiller fédéral en charge des Affaires étrangères, une minute de silence a été observée sur la place d'arme d'Epeisses, dans le canton de Genève.

Le premier ministre belge, Elio Di Rupo, est attendu cet après-midi en Suisse. La présidente de la Confédération Evelyne Widmer-Schlumpf l'accueillera, a déclaré ce matin le ministre des Affaires étrangères Didier Burkhalter à Epeisses.

Créé: 14.03.2012, 11h17

Articles en relation

Retour de vacances dramatique, 28 morts dont 22 enfants

Sierre Des Belges qui rentraient du ski dans le Val d'Anniviers ont eu un grave accident dans le tunnel autoroutier. 28 personnes sont décédées, dont 22 enfants. Plus...

Galerie Photos

En images, l'accident de car à Sierre

En images, l'accident de car à Sierre Un accident de car avait fait 28 morts, dont 22 enfants, le 13 mars 2012 dans le tunnel autoroutier entre les sorties est et ouest de Sierre.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.