Passer au contenu principal

L’éducation positive séduit toujours plus de parents

Isabelle Filliozat fait le plein dans ses conférences et séminaires pour gérer les crises sans punir ni crier.

Pour l’éducation positive, punir ne sert à rien, car l’enfant ne peut apprendre de quelque chose qui s’est mal passé.
Pour l’éducation positive, punir ne sert à rien, car l’enfant ne peut apprendre de quelque chose qui s’est mal passé.
CORBIS

Cinquante-trois parents concentrés sont réunis à Crêt-Bérard, au-dessus de Puidoux, en ce jeudi neigeux de début mars pour le séminaire «Stop aux crises, je gère». Des femmes pour la plupart, mais aussi quelques hommes venus avec leurs conjointes, ne perdent pas une miette des paroles d’Isabelle Filliozat.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.