Passer au contenu principal

Un quart des Européens fume toujours

Selon un sondage, la tendance à la baisse, par rapport à 2012, où 28% des Européens fumaient, est plus prononcée parmi les jeunes.

ARCHIVES, Keystone

Le tabagisme a légèrement reculé en 2014 dans l'Union européenne, avec 26% de fumeurs, en dépit de rechute, selon une enquête Eurobaromètre publiée vendredi. Le vapotage a cependant gagné du terrain.

Selon ce sondage, rendu public avant la Journée mondiale sans tabac de dimanche, la tendance à la baisse, par rapport à 2012, où 28% des Européens fumaient, est plus prononcée parmi les jeunes. La consommation de tabac des 15-24 ans est ainsi passée en deux ans de 29% à 25%, même si l'âge moyen auquel les Européens commencent à fumer reste inchangé, à 17,6 ans.

Le clivage Nord-Sud s'élargit: la Grèce compte 38% de fumeurs, suivie de la Bulgarie (35%), tandis qu'en Suède et Finlande, ils représentent respectivement 11% et 19% de la population.

La cigarette électronique gagne du terrain: 12% des Européens l'ont testée, contre 7% deux ans auparavant, et 2% l'utilisent, soit deux fois plus qu'en 2012. Mais ils sont 52% à juger que ce produit est nocif pour la santé, contre 27% en 2012, et 63% à prôner son interdiction là où il est interdit de fumer.

Vapotage n'est pas égal à sevrage

Si «67%» des utilisateurs ont déclaré y recourir pour réduire ou cesser leur consommation de tabac, «seuls 14%» d'entre eux «ont réussi à arrêter de fumer, ce qui montre que cette méthode n'est pas particulièrement efficace en matière de sevrage» a relevé la Commission dans un communiqué.

Au vu de cette enquête, l'UE doit redoubler d'efforts dans la lutte contre le tabac, a plaidé dans un point de presse le commissaire européen à la Santé, Vytenis Andriukaitis.

Il a souligné l'engagement de la Commission à garantir la transposition par les 28, de la nouvelle directive antitabac adoptée en 2014, qui renforce notamment les mesures de dissuasion.

Il a aussi jugé que le «paquet neutre», adopté par l'Irlande et en voie de l'être au Royaume-Uni et en France, était un «outil utile», alors que la mesure est contestée par les cigarettiers.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.