Passer au contenu principal

Scouts de SauvabelinSophie Tschumy à la tête de la Brigade de Sauvabelin

Passation des pouvoirs chez les scouts de Sauvabelin qui ont, depuis samedi et pour la première fois de leur histoire, une femme à leur tête. Sophie Tschumy devient la 22e commandante de la troupe lausannoise.

Passation de pouvoir des scouts de la Brigade de Sauvabelin, qui est pour la première fois repris par une femme, Sophie Tschumy.
Passation de pouvoir des scouts de la Brigade de Sauvabelin, qui est pour la première fois repris par une femme, Sophie Tschumy.
VANESSA CARDOSO

Les scouts de la Brigade de Sauvabelin ont une nouvelle commandante. À 25 ans, Sophie Tschumy devient la 22e cheffe de la grande troupe lausannoise. Samedi, sur l’esplanade de l’Hermitage baignée de soleil, elle a reçu cette responsabilité lors de la cérémonie de passation de commandement. Devant les quelque 600 jeunes scouts, ainsi que les centaines d’invités et de proches, la commandante a hérité des attributs historiques des chefs de la brigade. Plusieurs mesures sanitaires ont été prises pour assurer la sécurité de tous.

Sophie Tschumy est aussi la première femme à prendre la tête de cette troupe vieille de 108 ans. Les femmes y sont pourtant présentes depuis 1981. Basile Kovaliv, le commandant sortant, explique: «Il y a eu, à plusieurs reprises par le passé, des propositions pour que des femmes prennent la brigade en main, mais elles ont à chaque fois refusé. Je suis content que ce soit au tour de Sophie maintenant, c’est la bonne personne au bon moment.» Un choix naturel, opéré d’après les compétences et les disponibilités des différents candidats. Après plus de quatre ans de commandement, c’est avec émotion qu’il a cédé sa place à Sophie Tschumy.

«Les responsabilités changent: désormais, c’est sur moi que les gens vont se reposer», déclare la 22e cheffe de la grande troupe lausannoise.
«Les responsabilités changent: désormais, c’est sur moi que les gens vont se reposer», déclare la 22e cheffe de la grande troupe lausannoise.
VANESSA CARDOSO

Davantage de responsabilités

Devenir cheffe, c’est aussi un investissement conséquent pour la diplômée de l’EPFL. «Les rumeurs disent que c’est l’équivalent d’un 40%, relève la nouvelle commandante. J’atteins le maximum de mon investissement dans le scoutisme et le bénévolat. Et puis les responsabilités changent: désormais, c’est sur moi que les gens vont se reposer, et je ne pourrai plus m’appuyer sur Basile.» D’autant que Basile Kovaliv a été un commandant très impliqué et très attentif à la cause écologique. Un virage amorcé dans le scoutisme qui permet aussi de le rapprocher d’une population lausannoise plus citadine qu’avant.

Sans le relever comme l’une de leurs missions, les deux commandants reconnaissent qu’il est important pour ces jeunes Lausannois de pouvoir se reconnecter à la nature. «Ce rapport à la nature, ce retour aux sources, fait énormément de bien, s’enthousiasme Sophie Tschumy. On se déconnecte du quotidien, on a des soucis très basiques. Après deux semaines sous tente, les jeunes sont perdus quand ils reviennent en ville. Ils sont déçus aussi, et seraient bien restés plus longtemps. Cet aspect de respect de la nature est un de nos points forts et il est vraiment d’actualité.»

Devenir cheffe, c’est aussi un investissement conséquent pour la diplômée de l’EPFL, âgée de 25 ans.
Devenir cheffe, c’est aussi un investissement conséquent pour la diplômée de l’EPFL, âgée de 25 ans.
VANESSA CARDOSO

Le syndic Grégoire Junod, aussi présent lors de la cérémonie, a reconnu cette valeur. «Après cette période de peur (ndlr: due au coronavirus), il est nécessaire de retrouver de la confiance, surtout avec les jeunes. Le scoutisme symbolise l’engagement de cette jeunesse, de notre futur. Longue vie à la Brigade de Sauvabelin, longue vie au scoutisme», a-t-il conclu. Une phrase que ne renierait pas Sophie Tschumy, qui a clôturé sa prise de commandement sur le cri de ralliement de la brigade «Acriter (avec acharnement)».

(De gauche à droite) Laurent Maye, Basile Kovaliv, commandant sortant, Philippe Schoeneich, Philippe Thévoz, président du conseil des Anciens, Marc Lochat, Jean-Luc Vonnez et Sophie Tschumy, Commandante entrante.
(De gauche à droite) Laurent Maye, Basile Kovaliv, commandant sortant, Philippe Schoeneich, Philippe Thévoz, président du conseil des Anciens, Marc Lochat, Jean-Luc Vonnez et Sophie Tschumy, Commandante entrante.
VANESSA CARDOSO