Simpson au bord de l'implosion face à la presse

Hockey sur glaceEn conférence de presse après l'élimination de la Suisse face à la Lettonie, le sélectionneur helvétique a lâché un gros juron en anglais à une question qu'il trouvait saugrenue de la part d'un journaliste suisse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'équipe de Suisse a quitté le tournoi olympique par la petite porte. Sans vraiment donner d'explications. Sean Simpson a fait savoir via Swiss Olympic qu'il n'était pas disponible le lendemain du match pour analyser les raisons d'un échec devant la presse.

Sans doute que le coach national n'avait pas encore évacué le poids de la déception qui lui valut de laisser échapper un gros juron en anglais à une question qu'il trouvait saugrenue de la part d'un journaliste suisse lors de la conférence de presse d'après-match.

L'entraîneur canado-anglais dont le contrat sera échu après le Championnat du monde de Minsk refusait d'évoquer le recul du hockey suisse après l'élimination mardi soir en huitièmes de finale face à la Lettonie (1-3). Pour lui, il s'agissait d'une sorte d'accident de parcours, due à une malchance crasse qui a accompagné les joueurs suisses tout au long du tournoi.

«Je ne peux pas m'expliquer pourquoi nous nous sommes retrouvés si empruntés devant le but à Sotchi», a commenté Simpson. Quand on adresse 150 tirs sur la cage en quatre matches pour seulement trois buts, ce n'est absolument pas normal. Une grande partie de notre misère provient de nos difficultés devant le but adverse.»

Bien sûr, une comparaison avec le Championnat du monde de Stockholm où tout rentrait ou presque est inévitable. «Tout avait tourné pour nous. Dans presque chaque match, nous avons marqué rapidement un but. On a scoré sans grande dépense. A Sotchi, c'était complètement différent.»

Retour à l'âge de pierre

Comment expliquer ce mutisme soudain devant le filet ? Comme leur entraîneur, les joueurs sont restés dubitatifs: «Il nous a manqué la confiance et la chance, a relevé Reto Suri. Nos actions n'étaient pas assez concluantes. Et nous n'avons pas agi avec sang-froid.» Pour ainsi dire sur le plan offensif, la Suisse est retombée, neuf fois mois après l'historique argent de Stockholm, au temps de l'âge de pierre.

L'incapacité de marquer a totalement esquivé les bonnes prestations suisses. «Je pense toujours que nous avons disputé un bon tournoi, a précisé Simpson. «Nous avons battu la Lettonie en ouverture, nous avons livré un grand match contre la Suède et fêté une victoire étriquée contre la République tchèque. C'est juste le très important quatrième match qui nous a échappé.» Mais avec seulement deux buts - dont un autogoal - contre un adversaire letton, qui n'est tout de même pas le top du hockey mondial, c'est quand même la preuve qu'il y avait un problème.

«Le jeu rectiligne manque dans notre système, essayait de comprendre Mark Streit, une des grandes déceptions de ce tournoi côté suisse. Quand on a cherché à passer par l'extérieur, nous n'avons pas été vraiment dangereux. Nous n'avons simplement pas été dans la zone où cela fait mal.»

Pour n'avoir pas su dépasser leur zone de confort, les joueurs suisses ont connu une grande désillusion. Peut-être que certains n'ont plus le feu sacré. Jonas Hiller avait évoqué «la meilleure Suisse de tous les temps.» Aujourd'hui, la phrase paraît sortie de son contexte.

Bon nombre de joueurs de NHL n'ont pas irradié le jeu suisse à l'exception de Nino Niederreiter et de Hiller, qui devait vraiment croire à sa prédiction. (si/nxp)

Créé: 19.02.2014, 20h35

Articles en relation

Terrible camouflet pour la Suisse à Sotchi

Hockey sur glace L'équipe de Suisse a été éliminée sans gloire du tournoi olympique dès les huitièmes de finale. Elle s'est inclinée 1-3 face à la Lettonie. Plus...

Revivez le match couperet fatal à la Suisse

Hockey sur glace Toujours aussi peu convaincants offensivement, les joueurs de Sean Simpson ont été battus 3-1 par la Lettonie mardi. Immense désillusion. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.