Passer au contenu principal

Touchés dans leur santéSportifs d’élite, ils ont sacrifié leur corps pour leur sport

Pour vivre expériences et émotions intenses, les athlètes de haut niveau sont prêts à engager leur santé sans le moindre regret, quitte à vivre avec la douleur au quotidien. Plusieurs anciens champions témoignent.

Colosse au dos d’argile, l’ancien recordman du monde Dano Halsall vit au quotidien avec des douleurs dorsales aiguës.
Colosse au dos d’argile, l’ancien recordman du monde Dano Halsall vit au quotidien avec des douleurs dorsales aiguës.
Florian Cella/24Heures

Comme de nombreux sportifs de haut niveau, Michel Kratochvil n’a pas hésité à s’engager corps et âme pour vivre une carrière riche en émotions et en expérience. Mais la médaille a son revers. Il y a un peu plus de deux ans, le Bernois de 41 ans a dû se résigner à porter une prothèse. Il vit désormais avec une moitié de genou artificiel. Son articulation a tellement souffert que l’ancien No 35 du tennis mondial a dû subir neuf interventions chirurgicales. «Mais je ne nourris aucun regret, assure l’ancien pro qui gère aujourd’hui sa propre académie de tennis. S’il le fallait, je donnerais mon deuxième genou. Le sport m’a tant apporté, d’abord comme enfant, puis comme professionnel. Mon parcours m’a ouvert de nombreuses portes.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.