Avec le retour de Koura, le LS a une attaque de feu

FootballCe dimanche (15h), face à Schaffhouse, Giorgio Contini disposera pour la première fois de la saison de tous ses atouts offensifs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Battus par Chiasso, la solide lanterne rouge de Challenge League, Giorgio Contini et son Lausanne-Sport ont tout de même eu de quoi se réjouir un peu, dimanche, en quittant le Tessin. Cinq mois après avoir subi une opération afin de fixer une plaque sur un tibia fissuré, Anthony Koura – qui avait déjà joué quelques minutes contre SLO – est bel et bien de retour au premier plan. Durant la petite demi-heure que lui a accordée son coach à Chiasso, le Français a non seulement inscrit un magnifique but mais a aussi été de tous les bons coups lausannois. «Son entrée en jeu a effectivement été très positive, résume Giorgio Contini. Comme je l’attends de tous mes remplaçants, il a apporté une vraie plus-value à l’équipe.»

Un apport offensif supplémentaire de qualité pour un compartiment de jeu qui est déjà bien pourvu. Avec Aldin Turkes, Andi Zeqiri, Dan Ndoye, Maxime Dominguez, Joao Oliveira et Anthony Koura, Giorgio Contini ne va pas manquer de solutions intéressantes pour contourner des défenses adverses souvent renforcées.

Mais une telle abondance de biens ne peut-elle pas non plus créer des problèmes à la longue? «Absolument pas, sourit le technicien zurichois. Au contraire même, cette concurrence m’arrange bien car mes attaquants vont chercher spontanément à nous montrer, durant la semaine, qu’ils méritent une place de titulaire le week-end. Une saine émulation qui ne peut être que bénéfique pour eux et en conséquence pour le groupe.»

Dans cette petite lutte interne, il apparaît évident que Turkes et Zeqiri, les deux meilleurs buteurs actuels de CL, partent avec une grosse longueur d’avance sur leurs quatre coéquipiers. Du moins pour les cinq dernières rencontres qui séparent le LS de la pause hivernale. Pour la troisième place disponible, les récentes belles performances de Ndoye ont permis au talentueux ailier de prendre un petit avantage sur Dominguez. Et un gros sur Oliveira, auquel le rôle de joker semble désormais dévolu.

Une forte concurrence qui n’effraie toutefois pas Anthony Koura, le plus expérimenté des six malgré ses 26 ans. «Après ces mois de galère, explique-t-il, mon but et cette bonne entrée en jeu à Chiasso m’ont fait très plaisir. Mon seul gros regret est de ne pas avoir contribué à une victoire. Cela dit, je reste conscient de la difficulté qui m’attend pour m’imposer en tant que titulaire dans cette équipe. Mais aujourd’hui, mon seul objectif est de tout faire durant la semaine pour démontrer au coach que je mérite une chance. Et de la saisir, comme dimanche passé, lorsqu’il m’accorde un peu de temps de jeu.»

Six profils différents

Un rôle part time qui lui convient d’ailleurs parfaitement, pour l’instant. «Même si j’ai disputé quelques matches avec le Team Vaud M21 ces dernières semaines, détaille le Français, je n’ai toujours pas 90 minutes dans les jambes. Je manque encore d’un peu de force et d’endurance mais, croyez-moi, je travaille dur pour récupérer le temps perdu.»

Si la concurrence est déjà forte et nourrie aujourd’hui, on peut facilement imaginer qu’elle le sera davantage encore l’an prochain, pour les deux derniers tours. «Ce qui est très positif, conclut Giorgio Contini, c’est que chacun de mes six attaquants a des caractéristiques et des qualités différentes de celles de ses coéquipiers. Quant à l’hypothèse d’en utiliser quatre simultanément, comme lors de la dernière demi-heure dimanche, elle ne me semble pas imaginable dès le coup d’envoi. Pour une simple question d’équilibre.»

Créé: 09.11.2019, 08h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.