Et Lausanne s’est arrêté de jouer

FootballAprès une bonne entame, le LS a perdu ses repères et permis à Bienne d’accrocher le nul. L’entraîneur s’interroge.

Le Biennois Ivo Zangger, à gauche, lutte contre le Lausannois Romain Dessarzin pour la ballon durant le match de Challenge league entre le Lausanne-Sport et le FC Bienne au Stade Olympique de la Pontaise à Lausanne, samedi 18 avril.

Le Biennois Ivo Zangger, à gauche, lutte contre le Lausannois Romain Dessarzin pour la ballon durant le match de Challenge league entre le Lausanne-Sport et le FC Bienne au Stade Olympique de la Pontaise à Lausanne, samedi 18 avril. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Fabio Celestini reste perplexe. Samedi, il est rentré chez lui avec suffisamment de questions pour alimenter largement sa semaine de travail. «On a joué les trente premières minutes comme on voulait. Tout avait l’air de rouler, souligne l’entraîneur du LS. Ensuite, on a vu une heure de... comment dire? Je ne sais pas. Il n’y a plus eu de foot. On a souffert devant, derrière, partout. Finalement, on peut être content de s’en sortir avec un nul». Sous la petite bise de la Pontaise, les Lausannois ont plu durant une demi-heure. Il y avait alors de la vie, du mouvement, de la qualité aussi, tout cela concrétisé par un but. Ont-ils pensé alors que l’affaire serait classée aisément? Se sont-ils vus un peu trop beaux? Toujours est-il qu’ils ont abandonné tout ce qui faisait l’intérêt de leur performance: cette envie de jouer ensemble, de se faire des passes, d’aller vers l’avant, pour laisser la place au désordre et à l’approximation.

La jeunesse a souvent pour caractéristique de pouvoir faire de ses plus sûrs atouts... ses pires défauts. Il est vrai qu’avec cinq joueurs âgés de 19 à 21 ans au coup d’envoi (pour une moyenne de 24 ans dans le onze de départ), ce LS s’exposait particulièrement à ce risque. Durant un bon tiers du match, la balle a essentiellement été lausannoise. Et sur une action consécutive à une balle arrêtée, Katz a hérité du ballon à une dizaine de mètres des buts de Salvi. Habile en la circonstance, le défenseur central a pu pivoter pour trouver la lucarne. Puis tout s’est détraqué sans qu’on sache vraiment pourquoi. Et Bienne, démuni sur le plan offensif (beaucoup d’absents dans ce secteur), s’est enfin mis à exister. D’abord un peu, puis de plus en plus. Sur un centre tendu de Siegrist, Kamber est venu couper au premier poteau pour le 1-1. Certes, Dessarzin a très vite redonné l’avantage aux bleu et blanc sur une frappe puissante, mais le LS n’y était plus vraiment.

Deux expulsions

L’entraîneur lausannois a modifié le coeur de son dispositif (entrées de Maouche et Hochstrasser), mais cela n’a pas suffi. Alors qu’une poignée de secondes restaient à jouer, les événements se sont précipités: expulsion de Dupuis, égalisation seelandaise (coup franc tiré fort par Elmer dans les six mètres et but de... Krasniqi contre son camp), expulsion de Dessarzin! Deux cartons rouges qui, des tribunes, ont paru bien sévères. «Je me suis promis de ne jamais parler des arbitres, alors je vais continuer». Dans l’esprit de Celestini, ces incidents restaient quasi anecdotiques en regard de la chute de qualité et de contenu constatée. «Je n’ai pas vu ce que j’attendais. Avec cette équipe, on ne peut pas faire autre chose que de jouer. J’aimerais donc savoir pourquoi on a lâché lorsqu’on a mené 1-0.» Les joueurs, chacun dans leur intimité, connaissent-ils la réponse?

LS -Bienne 2-2 (1-0)

La Pontaise. 1050 spectateurs.

Arbitre: M. Jancevski.

Buts: 18e Katz 1-0, 59e Kamber 1-1, 62e Dessarzin 2-1, 91e Krasniqi contre son camp 2-2.

Expulsions: 89e Dupuis, 93e Dessarzin.

Lausanne: Fickentscher; Krasniqi, Katz, Carvalho, Marazzi; Veloso, Custodio (58e Maouche), Ming (61e Hochstrasser), Dessarzin; Delclos (68e Ngakoutou), Dupuis.

Bienne: Salvi; Zangger (74e Etchegoyen), Manière, Sejmenovic, Elmer; Ukoh, Silberbauer, Kamber, Fekete (46e Safari); Salamand, Siegrist.

Notes: Lausanne sans Malonga, De Pierro (suspendus), Sinama-Pongolle (blessé), Rippert et Romano (pas convoqués), Meite (avec le Team Vaud M21). Bienne sans Corbaz, Pimenta, Wellington, Sidimar, Morello, N’Koum, Sheholli, Coly (blessés). (24 heures)

Créé: 18.04.2015, 20h40

Articles en relation

Celestini relance Custodio et c’est une belle surprise

Football Au coeur du système, le jeune joueur a séduit. Il fut l’un des hommes en vue du LS contre Wil. Plus...

«Les jeunes se sentent valorisés», constate Romain Dessarzin

Football Le joueur offensif se confie avant le match LS - Wil, samedi après-midi. Plus...

Enfin un succès pour le LS

Football Fabio Celestini fête ses débuts comme entraîneur avec une victoire méritée face au Mont. Plus...

Celestini de retour au LS, mais dans la peau de l’entraîneur

Football Le Lausannois prend le relais de Marco Simone. Un choix qui s’inscrit dans un projet de développement sur le long terme. Plus...

Challenge League

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La caisse maladie demande aux thérapeutes de revoir leurs tarifs à la baisse «pour correspondre aux conditions du marché». Si tel n'est pas le cas, leurs prestations ne seront pas remboursées. Paru le 23 août.
Plus...