«Il y a un bon fond de jeu dans cette équipe. Mais il faut hausser le rythme»

L'Euro vu par Johann Vogel

Les Suisses à l'entraînement.

Les Suisses à l'entraînement. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Cette équipe de Suisse me fait plaisir parce qu’elle progresse à chaque match.

Elle est passée au travers, malgré la victoire, contre l’Albanie. Il y a eu un mieux contre la Roumanie. Et c’était bien contre la France. Je dis cela parce qu’il faut se rendre compte des qualités de la sélection tricolore. La Suisse a su se montrer solidaire dans les moments de difficulté.

J’apprécie le bon fond de jeu sur lequel notre équipe nationale peut désormais s’appuyer. Il y a plus de passes, plus de maîtrise sur le jeu par conséquent. Mais il faut hausse le rythme.

En revanche, multiplier quinze passes entre Schär, Behrami et Xhaka en zone 1, soit dans son propre camp, cela n’est pas très productif. J’apprécie tout particulièrement Granit Xhaka. Son assurance technique et son sens tactique, c’est tout simplement la classe internationale et le démontrer à 23 ans dans un grand tournoi, je dis chapeau. J’aime son positionnement, mais je serais aussi heureux de le voir un tout petit peu plus haut dans le terrain. Pas comme avant. Mais juste pour qu’il soit plus près des attaquants. Il a les qualités ensuite pour apporter ce grain de folie qui fait défaut, par une passe par exemple.

Comme tout le monde, j’ai été déçu par Embolo. Mais je vais me répéter: il doit jouer. Mais pas en attaquant de pointe. Personnellement, je le mettrais sur le côté, à la place de Mehmedi. Parce qu’il aime les espaces et qu’il a la puissance pour en profiter. Shaqiri aussi m’a déçu. Mais je suis sûr que cette petite semaine va lui faire le plus grand bien. On parie?»

Créé: 21.06.2016, 09h57

Johann Vogel (Image: Eric Lafargue)

Articles en relation

La peur au ventre, la Suisse gagne grâce à… Sommer!

Euro 2016 Une Albanie réduite à 10 dès la 36e minute oppose le courage aux errements de la sélection. La Suisse commence l’Euro par une victoire à peine méritée. Ouf! Plus...

Petkovic: «Seferovic n'est pas l'unique responsable»

Euro 2016 Face à la presse, le sélectionneur suisse n'a pas blâmé son attaquant de pointe, maladroit face à l'Albanie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.