Jacky Delapierre: «Athletissima n’a pas à craindre la relégation»

AthlétismeEn 2020, pour mieux se vendre, la Ligue de diamant subira une cure d’amaigrissement. Le patron du meeting vaudois est confiant.

Jacky Delapierre mise sur la bonne réputation et le bon carnet d’Athletissima.

Jacky Delapierre mise sur la bonne réputation et le bon carnet d’Athletissima. Image: Keystone/Bott

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec ou sans Usain Bolt, l’athlétisme n’échappe pas à l’érosion de son audimat et, par conséquent, à l’appauvrissement de ses sources de financement. L’intérêt public se dilue, happé par l’émergence de nouveaux sports, catalogués plus fun et plus vendeurs. «Pour assurer son succès populaire et commercial, il faut rendre notre sport plus attractif», martèle depuis plusieurs années Sebastian Coe, le président de l’Association internationale d’athlétisme (IAAF).

Quand elle ne se préoccupe pas du dopage d’État russe ou du sexe des athlètes, l’institution planche donc sur un nouvel habillage de ses compétions et de ses règlements. C’est ce qu’elle a fait ces derniers jours à Doha. Ainsi, le conseil de l’IAAF a confirmé l’établissement d’un ranking mondial par points (à l’exemple de l’ATP) qui doit permettre, dès l’an prochain, de procéder de façon plus ciblée aux sélections pour les JO et les Mondiaux. Mais il s’est aussi penché sur l’avenir de la Ligue de diamant, son écrin de prestige, bien décidé à la rendre plus «bancable» aux yeux des diffuseurs, pourvoyeurs de précieux droits TV et appât à sponsors.

En 2020, celle-ci sera soumise à une cure d’amaigrissement avec la réduction du nombre de ses meetings et la suppression de certaines disciplines. Une annonce qui a semé un certain émoi à Lausanne: et si Athletissima passait à la trappe? Hypothèse ou spéculation, Jacky Delapierre, son patron historique, balaie la menace d’un revers de manche et d’un sourire: «Non, rassurez-vous, notre réunion n’a aucune crainte à nourrir. Elle a toujours été un bon élève de la Ligue de diamant. Sa place n’est pas remise en question. De fait, sur quatorze meetings, seuls deux devraient être écartés en octobre.»

Avec deux représentants, la Suisse (Zurich et Lausanne) et la Grande-Bretagne (Londres et Birmingham) pourraient pourtant se sentir visées?
C’est vrai, il aurait été plausible d’utiliser cet argument, mais ce ne sera pas le cas. Non, un seul mot présidera à la sélection finale: la qualité. La Ligue de diamant la certifie à l’aune de douze critères, qui prennent en compte la valeur du plateau, les performances réalisées, l’accueil ou le stade. Zurich est souvent au-dessus du lot. L’an passé, on s’est classés 6es. On n’a jamais été moins bien notés. La moyenne des deux dernières éditions fera foi.

Pour valider sa licence, Athletissima devra toutefois compter sur un stade de la Pontaise rénové.
Oui, des travaux de réfection, devisés à quelque 8 millions, sont à l’étude. Il faut notamment réaménager la zone de départ du 100 m, agrandir la zone mixte, améliorer les locaux d’accueil, renouveler 30% des sièges. J’ai bon espoir, on travaille main dans la main avec la Ville et l’État. La décision finale appartiendra au Conseil communal, qui doit voter le crédit en fin d’année.

Et si ce dernier est refusé?
Ce serait embarrassant mais cela ne devrait pas compromettre l’appartenance d’Athletissima à la Ligue de diamant.

Au fait, pourquoi réduire le nombre de meetings et de disciplines?
C’est l’évolution du sport, son devoir de modernisation, qui l’exige. On veut apporter plus de dynamisme à notre circuit, favoriser un spectacle plus attractif. Entre organisateurs, on travaille sur la question depuis octobre déjà. Notre réflexion s’est appuyée sur un constat: deux heures de TV, c’est trop long. Difficile de vendre le disque féminin ou d’autres épreuves. L’idéal, c’est une retransmission de 90 minutes, un format mondial, plus facile à programmer. Ce sera le standard adopté.

C’est la TV qui reformate le sport et qui dicte sa loi?
On n’a pas vraiment le choix. C’est elle qui fait vivre les meetings. À Lausanne, sur un budget de 5,7 millions de francs, les droits TV comptent pour un quart des recettes. Pour certaines réunions, serrées sur le plan financier, réduire leur affiche permettra d’alléger leurs frais de fonctionnement.

Le 5000 m sera biffé. Et si le 400 m haies, royaume de Lea Sprunger, disparaissait aussi?
Ce ne sera pas le cas à Lausanne, je vous l’assure. De toute manière, chaque meeting pourra continuer à ajouter des épreuves à son programme, notamment pour promouvoir ses athlètes nationaux.

Vous êtes confiant, Athletissima a encore un bel avenir devant lui?
Oui, notre réputation est excellente, mais il ne faut pas relâcher notre engagement. Certaines villes pourraient injecter de leur argent pour sauver leur meeting. De notre côté, on va continuer à soigner la manière. Cet été, comme le souhaite l’IAAF, on organisera à nouveau un concours hors stade. De la perche féminine au Flon, cela devrait attirer la foule.

Créé: 13.03.2019, 09h46

Un écrin réduit pour crevin l'écran

La Ligue de diamant en 2018
1. Zurich 8490 points, 2. Eugene 8470, 3. Bruxelles 8370, 4. Monaco 8010, 5. Londres 7640, 6. Lausanne 7570, 7. Paris 7480, 8. Rome 7120, 9. Rabat 7050, 10. Shanghai 6920, 11. Doha 6880, 12. Birmingham 6790, 13. Oslo 6540, 14. Stockholm 6400.
La Ligue de diamant en 2019
Les 14 mêmes meetings sont au programme. Lever de rideau à Doha le 3 mai, Athletissima le 5 juillet, finales à Zurich (29 août) et à Bruxelles (6 septembre)
La Ligue de diamant en 2020 Plus que 12 meetings et une finale au calendrier. Plus que 12 disciplines au programme, chez les hommes comme chez les femmes (contre 16 actuellement). Courses de fond réduites à 3000 m. P.B

Articles en relation

Show devant, Athletissima saute à Ouchy et refait sa piste au pas de course

Athlétisme Le 4 juillet, Renaud Lavillenie et les as de la perche se donneront en spectacle au bord du lac. Plus...

Le gratin mondial et des Suisses ambitieux

Athlétisme Dix champions olympiques et onze champions du monde prendront part à Athletissima le 5 juillet. Tapis rouge pour les athlètes suisses. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.