Lausanne vend son savoir-faire à Rio

ReprésentationUne délégation valdo-lausannoise s’active pendant les JO pour conforter sa position sur l’échiquier sportif international.

La délégation à la Maison suisse de Rio.

La délégation à la Maison suisse de Rio. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Thomas Bach, Jacques Rogge, Guy Parmelin, Manu Dibango, Daniel Rossellat, Jacky Delapierre ou encore Martial Saugy. Il y avait du beau monde, hier à Rio, lors de la réception organisée par Lausanne et le Canton de Vaud. Quelque 325 invités triés sur le volet se sont ainsi retrouvés à la Maison Suisse, à l’occasion d’un cocktail où l’on servait le vin de la Ville.

Mais pourquoi donc offrir une fête, dont la facture se monte à plusieurs dizaines de milliers de francs, en plein cœur des JO? «Nous avons mis en place ce rendez-vous depuis les Jeux de Pékin, en 2008, explique le conseiller d’Etat Philippe Leuba. Comme nous sommes hôtes du CIO, c’est une façon de pérenniser nos bonnes relations. Il faut rappeler que la présence du Comité international olympique génère 1500 places de travail et que, grâce à cela, 500 millions de francs sont injectés chaque année dans notre économie.»

A Rio, le réseautage et la diplomatie sont au cœur des préoccupations de la délégation valdo-lausannoise. Cette dernière est composée de cinq représentants de la Ville. Parmi eux, le syndic, Grégoire Junod, le municipal des Sports, Oscar Tosato, et Patrice Iseli, chef du Service des sports. Le Canton est représenté par quatre personnes, dont deux conseillers d’Etat (Pascal Broulis et Philippe Leuba) et le chef du Service de l’éducation physique et du sport, Nicolas Imhof. Pour eux, il s’agit d’une occasion unique de rencontrer les responsables de fédération et les différents acteurs du sport international. «En l’espace de sept jours, vous rencontrez tout le monde, observe Oscar Tosato. Entre deux matches, vous parlez avec un président et vous créez une relation qui paie à long terme. Durant mon séjour, j’ai assisté à de nombreuses réceptions. Comme celles de Swiss Olympic, de Lake of Geneva Tourism, de MCH Events, de la Confédération, de la candidature des Jeux de Paris, etc. Mais, rassurez-vous, on parvient aussi à prendre du plaisir. J’ai eu la chance d’assister au duel entre Djokovic et Del Potro. J’ai même pu prendre un selfie avec le numéro un mondial!»

Diplomatie active

Philippe Leuba revendique ce genre de déplacements: «C’est ici que se passent les choses. Les décisions se prennent dans le cadre de rapports humains. A Rio, nous entretenons nos relations, nous parlons des problèmes que les fédérations rencontrent dans le pays où elles se trouvent. Et nous leur proposons des solutions. Ces relations étroites remplacent n’importe quel avantage fiscal, croyez-moi. Actuellement, nous sommes en discussion avec deux associations qui ne se trouvent pas en Suisse. Dont une très importante. La diplomatie sportive, c’est ça. Il faut être présent au cœur de l’action, connaître les dirigeants. Et, si l’un d’eux s’en va, il faut savoir qui sont les successeurs potentiels. Ce n’est pas en restant à Lausanne, les deux pieds sur le bureau, que l’on obtient des résultats.» Maître de cérémonie de la réception lausannoise, Patrice Iseli se réjouit de la construction d’un nouveau bâtiment de la Maison internationale du sport, en 2018. «Cela nous permettra d’accueillir de nouvelles fédérations et de reloger certaines d’entre elles qui se trouvent à l’étroit. Ces locaux, financés par un investisseur américain, sont déjà loués à 80%.» Lausanne et le Canton de Vaud sont ainsi prêts à recevoir leur 56e association internationale. (24 heures)

Créé: 12.08.2016, 22h15

Lausanne Fait son show à la maison suisse (Video: Pierre-Alain Schlosser)

«Garder la magie des Jeux»

Depuis le début des Jeux, Ian Logan, directeur des Jeux olympiques de la jeunesse 2020, passe ses journées à visiter les sites, à assister à des réunions avec le CIO, les fédérations et les sponsors du CIO. «Rio est l’occasion de rencontrer tous les acteurs de l’olympisme dans un même endroit, raconte le Lausannois. Mes journées sont chargées, je me lève tous les jours à 6?heures. J’essaie de courir tous les deux jours pour garder la forme, et ensuite
je me rends à mes rendez-vous. J’ai assisté à de nombreux événements, j’ai visité le village olympique et les différents sites.» Vêtu du polo de Lausanne 2020, le militaire n’a pas osé porter le fameux bonnet bleu qui avait fait sensation aux JOJ de Lillehammer. Qu’à cela ne tienne, Ian Logan, qui rentre en Suisse aujourd’hui, a rapporté plein d’expériences dans sa valise. «Bien entendu, il y a des choses que l’on ne pourra pas reproduire en Suisse. Comme
ce gigantisme que l’on peut observer à Rio, notamment dans le parc olympique. En revanche, nous aimerions garder la magie des Jeux en créant une ambiance particulière entre les athlètes. Cela passe par des installations pensées pour eux. La création d’un fitness géant dans le village olympique est un exemple parmi d’autres. Il faut qu’ils se sentent bien. Ces JOJ seront
ceux des athlètes. L’ambiance doit aussi venir de notre capacité à faire la fête en ville. Nous aurons en outre l’occasion de montrer que notre accueil est de qualité en Suisse. Pour ce faire, il n’y a pas mieux que les Jeux.

Articles en relation

«La Suisse doit absolument importer l’esprit festif de Rio de Janeiro»

Politique Le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann a profité de son court séjour au Brésil pour resserrer les liens, qu’il qualifie de «très bons» entre les deux pays Plus...

Ils chassent ces objets qui racontent l'histoire des JO

CIO La collecte d’équipements qui rejoindront la collection du Comité international olympique est une tâche qui exige entregent et réactivité. A Rio, elle ne fait que commencer. Plus...

Que fait donc la délégation lausannoise aux JO à Rio?

JO 2016 Invitée au Brésil par le CIO, la capitale olympique envoie cinq représentants aux JO. Voici à quel prix et pour quoi faire Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Affaire Girardin: Vevey en crise, paru le 19 mai
(Image: Valott) Plus...