Le LS et SLO veulent prendre ce 1er tour de Coupe de Suisse très au sérieux

FootballMême si Iliria et Perly-Certoux n’évoluent qu’en 2e ligue, Giorgio Contini et Andrea Binotto ne laissent rien au hasard.

Pour Andrea Binotto et Giorgio Contini, réussir un beau parcours en Coupe de Suisse est un objectif.

Pour Andrea Binotto et Giorgio Contini, réussir un beau parcours en Coupe de Suisse est un objectif. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une simple formalité. Sur le papier, les quatre ligues qui séparent le Lausanne-Sport et Stade-Lausanne-Ouchy de leurs deux adversaires du 1er tour principal de la Coupe de Suisse, sont presque garantes d’une qualification plutôt tranquille, ce samedi. On imagine en effet mal les deux clubs de 2e ligue que sont Iliria et Perly-Certoux inquiéter plus que de raison respectivement le LS et SLO.

En pleine confiance après avoir aligné trois victoires consécutives – très probantes de surcroît – en championnat, le leader de Challenge League se déplacera l’esprit tranquille dans le canton de Soleure.

«Cette bonne entame de saison donne confiance à mes joueurs, se réjouit Giorgio Contini. Par rapport à l’an dernier, nous pouvons aborder la Coupe l’esprit plus libre. Mais tout en restant bien conscients que nous n’avons pas de droit à l’erreur.»

Pour éviter le piège, le coach lausannois a même envoyé un émissaire pour superviser Iliria qui disputait, mercredi soir, son premier match de championnat (victoire 5-0 contre Oensingen). «Nous ne voulons rien laisser au hasard, précise Contini. D’ailleurs, si, logiquement, le onze de départ subira bien quelques changements par rapport au championnat, il n’y aura pas non plus de révolution.» Ce match permettra au moins au gardien Mory Diaw d’effectuer ses grands débuts et à Gétaz, Ndoye et Oliveira d’obtenir davantage de temps de jeu.

Mise en garde de Binotto

Une détermination à poursuivre l’aventure que partagent Andrea Binotto et Stade-Lausanne-Ouchy, malgré une situation plus précaire en Challenge League. «Notre classement actuel (10e) ne nous préoccupe pas, commence le technicien. Même si nous espérions faire quelques points de plus, nous savions qu’il nous faudrait un peu de temps pour trouver nos marques. Cela dit, dans le jeu, mon équipe a réalisé de bonnes choses jusque-là. Il faut maintenant qu’elle réussisse à les concrétiser.»

Dans cet ordre d’idées, la rencontre contre Perly-Certoux, qui ne commencera sa saison que le 1er septembre, pourrait être idéale. «Oui, mais seulement si l’on connaît une bonne entame de match, insiste Andrea Binotto. Pour avoir souvent été dans la peau du «petit» en Coupe, je sais combien ce contexte peut être délicat pour le favori. Si on laisse aux Genevois la possibilité d’espérer, la partie deviendra compliquée pour nous.»

Comme pour le LS, les changements ne seront pas très nombreux du côté du SLO. «Certains, comme Jérémy Manière ou Axel Danner ont besoin de souffler un peu, conclut Binotto. Sinon, avant de me décider, j’évaluerai le degré de fatigue de ceux qui ont beaucoup joué jusqu-là.»

Créé: 16.08.2019, 12h23

Articles en relation

Les deux visages du football lausannois

Face-à-face Andrea Binotto et Giorgio Contini, les coachs des deux clubs vaudois de Challenge League – SLO et le LS –, ne s’étaient jamais rencontrés. Nous les avons réunis juste avant la reprise. Plus...

Là, la place de leader du LS ne doit rien au hasard

Football amedi, face à Kriens, les Vaudois ont encore montré qu’ils avaient toutes les qualités pour atteindre leurs ambitieux objectifs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.