Le LS s’est mis en mode reconquête de son public

FootballUn projet de formation et un contingent à 75% composé de joueurs formés au club ont déjà contribué à une hausse des abonnés.

Dans les tribunes, ce n’était pas vraiment la folle ambiance la saison dernière à la Pontaise.

Dans les tribunes, ce n’était pas vraiment la folle ambiance la saison dernière à la Pontaise. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«L’objectif est de remettre le LS au milieu du canton, de ramener le peuple vaudois à la Pontaise.» Le défi, évoqué par Gianluca Sorrentino, est de taille. Car le constat duquel part le directeur est limpide: le Lausanne-Sport ne fait plus recette auprès d’un public découragé, à la fois par les résultats et par le manque d’identité du club. La saison dernière, le stade de la Pontaise affichait une moyenne par match de 2072 spectateurs (ndlr: elle était de 3709 en 2013-2014, lorsque le LS évoluait encore en Super League), parsemés dans la même tribune, avec vue sur plus de 13 000 sièges vides.

«Il fallait donc repartir sur des bases différentes», poursuit le président Alain Joseph, conscient de ses erreurs passées, principalement en matière de recrutement. Les changements majeurs? Un mercato estival qui a notamment vu débarquer – dans le rôle de cadres – Gétaz, Roux, Pasche, Margairaz et Bühler, soit cinq anciens de la maison. Et un accent désormais mis sur le vivier local. Au sein du contingent actuel, dix-huit joueurs sur vingt-quatre ont été formés au club; parmi eux, quinze ont entre 16 et 24 ans, et la qualité des purs produits lausannois est réelle. Voilà de quoi réveiller l’optimisme des plus sceptiques.

«C’est la première fois depuis longtemps que je suis aussi satisfait de notre équipe, réagit Alain Joseph. Nous voulons donner un vrai sens à la formation; une ambition qui doit s’inscrire dans la durée et qui doit nous permettre d’arriver dans notre nouveau stade (ndlr: on espère concrétiser le projet de La Tuilière pour 2019) avec une organisation solide.»

Le Lausanne-Sport a retrouvé une identité. Si les dirigeants ne s’attendent pas tout de suite à voir la sauce prendre de manière significative, une tendance est néanmoins encourageante: l’augmentation «de 30%» du nombre d’abonnés par rapport à l’an passé au même moment. «C’est la preuve que les gens adhèrent à cette politique», commente le président.

Avec les Jeunesses

Le club de la capitale cherche à rassembler. Pour ce faire, il essaie également de mettre en place toutes sortes d’actions «qui collent à la réalité de la population», explique Gianluca Sorrentino. «Dans ce sens, la présence de représentants de la première équipe lors de la 15e édition de Graines de foot était un premier pas.»

Des activités seront mises sur pied en marge des derbys à domicile, face au Mont et à Xamax. Des contacts ont été pris avec tous les clubs de la région afin d’organiser des invitations au stade via une plate-forme collective. Et puis, le Lausanne-Sport a annoncé un partenariat avec la Fédération vaudoise des Jeunesses campagnardes. Un agenda posera les fondements de ce rapprochement entre deux symboles majeurs du canton. «Il faut dynamiser le LS, mettre de la vie autour de lui», répète le directeur.

L’an dernier, en ouverture de la saison de Challenge League contre Lugano, ils étaient 1750 dans les tribunes de la Pontaise. Combien seront-ils, samedi prochain face à Bienne

Dernier match de préparation: Le LS affronte l’OGC Nice (Ligue 1), samedi à Divonne-les-Bains (17 h). (24 heures)

Créé: 10.07.2015, 21h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...