Le marathon de New York a remis Tadesse Abraham dans l’allure

Course à pied5e de l’épreuve en 2 h 12’01, le Genevois a vécu une première expérience incroyable. «C’est sûr, j’y retournerai».

Le Genevois Tadesse Abraham (à droite) a longtemps fait la course en tête. AFP

Le Genevois Tadesse Abraham (à droite) a longtemps fait la course en tête. AFP Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tadesse Abraham a réussi son grand retour. Pour le célébrer, il n’avait pas hésité à se hisser sur la scène grandiose du marathon de New York, là où le mythe met les champions à rude épreuve. Sur ce bitume ondulé et mouillé, le coureur genevois a réussi une performance de choix en prenant la 5e place de l’épreuve en 2 h 12’01, à un peu plus d’une minute du vainqueur, le Kényan Geoffrey Kamworor, double champion du monde du semi-marathon. C’est, avec sa 7e place olympique à Rio, son meilleur résultat sur le plan international. Chez les dames, la victoire est revenue à l’Américaine Shalane Flanagan.

Neuf mois après sa fracture de fatigue au sacrum, Tadesse Abraham a prouvé qu’il avait à nouveau bon pied bon œil. Que sa patiente convalescence l’a pleinement relancé. La preuve, il a tenu tête à ses prestigieux rivaux jusqu’au 37e kilomètre! Jusque-là, il avait bravé le froid et la pluie en se réchauffant le cœur au contact d’une foule «pleine d’énergie». «Vivre le marathon de New York de l’intérieur, c’est magique. Franchement, c’est une expérience incroyable qu’un coureur se doit de vivre un jour. J’y retournerai, c’est sûr.»

A l’écouter sur WhatsApp, l’émotion du Genevois est palpable. Le recordman suisse raconte sans déplaisir le moment où les quatre coureurs africains, dont son coéquipier d’entraînement Lemi Berhanu, lui ont faussé compagnie. «Il m’a manqué de la force, ou plutôt de la vitesse, pour les suivre. Mais ce n’est pas grave. J’ai terminé à mon train en profitant jusqu’au bout des émotions que je ressentais.» Pour lui, le chrono était encore anecdotique. C’est au printemps prochain, sans doute à Londres, qu’il repartira à la chasse au record d’Europe.

Dans l’épreuve en fauteuil roulant, la Suisse a été à la fête avec les succès de Marcel Hug et Manuela Schär. Il s’agit d’une première avec deux athlètes du même pays remportant la course des dames et des messieurs. Hug lève les bras pour la troisième fois dans la Grande Pomme après ses succès en 2013 et 2016. Le Thurgovien de 31 ans a relégué son dauphin britannique John Charles Smith à plus de deux minutes. Manuela Schär a de son côté écrasé la course avec plus de trois minutes d’avance sur l’Américaine Tatyana McFadden, qui tentait la passe de six. Gagnante des quatre dernières éditions, McFadden aurait pu devenir l’athlète la plus titrée avec six succès. Elle doit toujours partager ses cinq victoires avec la Suissesse Edith Hunkeler. (24 heures)

Créé: 06.11.2017, 08h07

Articles en relation

Tadesse Abraham a laissé courir son cœur et parler ses émotions

Rio 2016 Le Genevois se classe 7e et meilleur Européen du marathon. Une prouesse qui vaut plus qu’un diplôme. Plus...

Tadesse Abraham est prêt. Cela fait huit mois qu’il a Rio en vue

Athlétisme Le Genevois dispute demain son premier marathon olympique. Il l’a préparé loin de chez lui Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.