Légende du Bol, «Taillevent II» régate toujours avec les meilleurs

VoileLe monocoque de la famille Engel s’aligne pour la 25e fois et peut jouer avec les cadors malgré le temps qui passe.

Lignes épurées et sobriété, «Taillevent II» brille encore face à la concurrence, vingt-cinq ans après sa mise à l’eau.

Lignes épurées et sobriété, «Taillevent II» brille encore face à la concurrence, vingt-cinq ans après sa mise à l’eau. Image: LORIS VON SIEBENTHAL

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des bateaux et des hommes. Ce qui pourrait être le titre d’un classique hollywoodien colle à l’histoire du Bol d’Or. Depuis sa création, en 1939, la plus importante régate du monde en bassin fermé a vu passer des générations de bateaux qui sont entrés dans la légende. «C’est assez incroyable de se dire que Taillevent est devenu une légende du Bol d’Or Mirabaud, commence Pierre Engel, heureux propriétaire de ce prototype racé. Il a été mis à l’eau en avril 1995, mais on a l’impression qu’il sort du chantier, et il est encore compétitif.»

Ce monocoque de 14,20 m, le maximum autorisé par la jauge, a marqué cette régate à l’instar du Black d’Ernesto Bertarelli ou des Altaïr de la famille Stern. «C’est un bateau qui est né sur une idée de mon fils Nicolas, qui avait vu dans un magazine un exemplaire de ce voilier qui était en réalité un laboratoire pour la Coupe de l’America, explique Pierre Engel. Il avait été construit à La Rochelle et nous sommes allés sur place pour le voir. Nous avons eu très rapidement la conviction que nous pouvions nous inspirer de ce modèle pour en faire un bateau lacustre redoutable. C’est ainsi qu’est né Taillevent II, qui n’est ni plus ni moins qu’un bateau de type Class America à l’échelle 60% dessiné par l’architecte Philippe Briand.»

Un mini-Class America

L’année de sa mise à l’eau, en 1995, il coiffe tous les monocoques. Son arrivée dans le peloton du Bol d’Or fait sensation. «Il a été construit chez Décision, de Bertrand Cardis, avec les matériaux les plus pointus de l’époque. Lors du chantier, il avait pour voisin dans le hangar, à côté, le futur catamaran d’Ernesto Bertarelli. Ce dernier a expliqué, lors d’une soirée anniversaire chez Décision, que c’est en voyant naître Taillevent II qu’il a acquis la conviction qu’il était possible de construire, en Suisse, un bateau capable de gagner un jour la Coupe de l’America.»

Le compliment du maître en dit assez long sur la qualité de ce monocoque qui aime le vent. Dans la fin des années 1990, il doit subir la supériorité des Libera venus d’Italie. Des unités extrêmes qui nécessitent la présence de dix équipiers aux trapèzes sur des échelles démesurées. Ces luges lacustres seront ensuite bannies, avant d’être réhabilitées ces dernières années. Libéré des Libera, Taillevent II va bâtir sa légende en gagnant encore en 2001, 2003 et 2009. «La performance était notre but, dit Pierre Engel, mais c’est surtout une très belle histoire de famille qui a guidé notre démarche. Nous avons toujours été tournés vers le lac. En 1973, mon frère Marc gagnait le Bol d’Or sur un Toucan, construit chez Lüthi. Ils avaient établi le plus gros écart avec le deuxième, plus de 6 h 20. Une marque qui tient toujours, forcément.»

Un frère qui gagne, un fils, Nicolas, qui goûte à son premier Bol d’Or à 12 ans, toujours sur un Toucan, et un patriarche qui se donne les moyens, il n’en fallait pas plus pour écrire une belle histoire qui est loin d’être finie. «Il y a eu tant de grands moments, explique celui qui a également présidé Athletissima pendant vingt et un ans. Jacques Rogge, alors président du CIO, avait effectué une navigation musclée avec nous. La plus belle de sa vie, avait-il dit.»

Jamais de modifications

Ce week-end, Taillevent II aura une fois encore un rôle à jouer. «Nous n’avons jamais fait de modifications, dit l’heureux propriétaire. II n’a pas de trapèzes, pas de quille pendulaire ou autre bassin d’eau, mais reste toujours compétitif. En 2017 on fait encore 2e, à 52 secondes d’un Psaros 40. Notre compétitivité dépend des conditions de vent. On est bien quand ça souffle, c’est sûr. On est très lourd et on passe bien dans les vagues.»

A priori, toutes les planètes ne sont pas alignées (MétéoSuisse annonce des conditions légères le samedi) pour que Taillevent II puisse ajouter une cinquième victoire à son palmarès. Et entrer encore un peu plus dans la légende du Bol.


Un Bol d’Or bien tordu

Lionel Fontannaz est l’interlocuteur le plus attendu avant le Bol d’Or Mirabaud. Le spécialiste de MétéoSuisse aimerait bien faire la pluie et le beau temps. Mais il ne peut pas réaliser de miracle. «A priori, ce sera complexe, pour ne pas dire compliqué. Un front doit traverser la Suisse dans la nuit de vendredi à samedi. Si cette perturbation arrive avec un peu de retard, un scénario possible, et que le départ (10 h) est donné avant, il y aura alors un léger flux de sud-ouest. Si le départ est donné sous la pluie, lors du passage du front, cela sera bien plus aléatoire. Avec des airs très faibles, voire inexistants.» La bonne nouvelle, pour tous ceux qui se préparent à un Bol à rallonge bien tordu, c’est qu’un joli courant de bise va s’installer dimanche en même temps que les nuages iront voir ailleurs. Des conditions idéales pour l’apéro dominical qui suit la remise des prix. C’est déjà ça.

G.SZ

Créé: 14.06.2019, 07h09

«Taillevent II» en bref

Construction
Chantier Décision
Matériaux
Carbone et kevlar
Architecte
Philippe Briand
Mise à l’eau
1995
Palmarès
4 fois vainqueur en monocoques (1995, 2001, 2003, 2009) et 4 fois 2e.
Caractéristiques
Longueur: 14,20 m; largeur: 3,70 m; déplacement: 4,5 tonnes; mât: 21,10 m; tirant d’eau: 2,50 m; grand-voile: 78 m2: génois volant 83 m2; foc solent: 43 m2; spi runner: 410 m2; spi medium: 320 m2; équipage: 8-9 équipiers.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.