Les perchistes prendront leurs quartiers au Flon

AthlétismeJacky Delapierre et son équipe ont dévoilé les points forts d’Athletissima. L’exhibition de saut à la perche aura lieu dans le centre-ville.

Le concours de saut à la perche, organisé à Ouchy l’an dernier, aura cette fois-ci lieu au Flon. Et les dames seront à l’honneur.

Le concours de saut à la perche, organisé à Ouchy l’an dernier, aura cette fois-ci lieu au Flon. Et les dames seront à l’honneur. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y aura bien sûr des médaillés olympiques et mondiaux – une cinquantaine – du côté de la Pontaise dans deux semaines (vendredi 5 juillet), preuve qu’Athletissima reste une étape prisée par les meilleurs athlètes de la planète. La lutte pour l’appartenance à la Ligue de diamant, toutefois, se poursuit pour Jacky Delapierre et son équipe. «Il faudra bientôt avoir fait l’université pour organiser un meeting», plaisante le patron d’Athletissima, avant d’avouer: «Cela devient de plus en plus compliqué.»

Le calendrier décalé, avec un championnat du monde qui aura lieu à la fin du mois de septembre à Doha (Qatar), a bousculé les habitudes des athlètes en termes de préparation. Conséquence: les premiers pics de forme tardent encore à venir. Athletissima, huitième des quatorze étapes de Ligue de diamant, devrait coïncider avec le retour des performances de choix.

Cette année, Athletissima aura toutefois lieu un vendredi – au lieu du jeudi par le passé –, la faute au meeting d’Eugene (États-Unis), venu s’intercaler juste avant le grand rendez-vous lausannois. «Pour accommoder les athlètes américains et leur garantir un jour de récupération en plus avant Athletissima, nous avons décalé notre meeting d’un jour», explique Delapierre.

Athletissima, dans sa perpétuelle quête de «crédibilité» et pour assumer son statut «Ligue de diamant», doit aussi mettre les petits plats dans les grands afin de satisfaire certaines exigences élevées. «Il y a 12 critères pour faire partie du circuit, précise Delapierre. Ils coûtent souvent davantage qu’ils ne rapportent, mais ils sont indispensables pour répondre aux normes de crédibilité exigées. Il en va, en vrac, de l’accueil, de l’encadrement, des infrastructures et bien sûr aussi de la renommée des athlètes présents.»

À la rencontre du public

L’événement «hors stade» – le saut à la perche – aura lieu cette année au Flon, au cœur de la cité lausannoise, la veille du meeting. Les perchistes masculins s’étaient emparés de la place de la Navigation à Ouchy il y a une année, les dames seront cette fois-ci à l’honneur au centre-ville, là où se trouve la patinoire en plein air durant l’hiver. «Ces événements délocalisés ne sont pas obligatoires, mais ils sont fortement recommandés par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF)», sourit Delapierre. Comme le lancer du poids ou la perche dans la gare de Zurich en marge du meeting Weltklasse, Athletissima organise pour la deuxième année consécutive une compétition de saut à la perche dans un décor inhabituel. Le lac l’an dernier, le bitume et le pouls de la ville cette année. «Au Flon, l’athlétisme ira à la rencontre du public et nous espérons aussi susciter des vocations, explique Delapierre. L’avantage de cet emplacement est qu’il y aura davantage de monde qu’à Ouchy.»

Organiser un concours de saut à la perche – avec les deux Suissesses Nicole Büchler et Angelica Moser – au centre-ville, dans un espace privé, a généré son lot de contraintes. «Nous avions besoin de 42 mètres pour la piste d’élan. Nous avons eu quelques sueurs froides à ce niveau-là, mais finalement nous aurons 46 mètres à disposition. Mais il n’y a pas que la piste. Il faut aussi prévoir un écran géant, un espace VIP, de la place pour les spectateurs. Il y aura aussi cinq caméras de télévision, avec toute l’infrastructure qui va avec. Il a donc fallu intercaler tout cela dans un espace restreint.»

Des gradins? Il n’y en aura pas, en raison de contraintes de poids liées au parking souterrain situé sous le Flon. «Les spectateurs seront plus proches des athlètes, de part et d’autre de la piste. De cette façon, nous voulons créer une ambiance particulière.»

Créé: 21.06.2019, 19h18

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.