Olivier Breisacher nous a quittés

SportsNotre collègue est décédé soudainement à l’âge de 44 ans.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Victime d’un tragique accident lors de ses vacances, notre collègue et ami Olivier Breisacher ne réalisera plus d’interviews exclusives de tennismen. Olivier avait intégré la rédaction de La Tribune de Genève voici plus de douze ans déjà et collaborait pour nos deux titres, après des expériences à la radio et au journal Le Temps, notamment.

Il aimait tous les sports et, en grand professionnel, apportait à la rubrique sportive sa pertinence et sa crédibilité. Il était en Pologne au moins de juin pour couvrir l’Euro 2012, où il avait apporté son regard éclairé tant sur le football que sur l’événement. Olivier aimait passionnément le tennis et Roger Federer en particulier, qu’il avait interviewé en tête à tête à plusieurs reprises. Dès le début de l’année, il avait d’ailleurs annoncé que le champion remporterait un nouveau tournoi du Grand Chelem et retrouverait, peut-être c’est vrai nuançait-il, sa place de numéro 1 mondial. Son sourire était éclatant au lendemain de la victoire de Federer à Wimbledon cet été.

Journaliste sportif, il avait un regard sur le monde dans son ensemble, une ouverture d’esprit et une passion pour le jeu d’échecs. Il était membre du comité d’organisation du tournoi de Bienne.

A sa famille et à ses proches, la rédaction de 24 heures témoigne de sa profonde sympathie.

Créé: 13.08.2012, 09h42

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.