Patrice Iseli: «SportCity est devenu un passage obligé dans le calendrier sportif»

CongrèsLe chef du Service des sports de Lausanne parle du rendez-vous qui attirera mercredi et jeudi 350 pros à Beaulieu.

Patrice Iseli et son équipe ont mis au point une quatrième édition détonante de SportCity.

Patrice Iseli et son équipe ont mis au point une quatrième édition détonante de SportCity. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Patrice Iseli, SportCity aura lieu mercredi et jeudi. Quels seront les grands moments de cette 4e édition?

La conférence d'ouverture sera à coup sûr un moment fort. Christophe Dubi, le directeur exécutif des Jeux olympiques parlera des JO de Rio. Dans la foulée, Carlos Nuzman, président du comité d'organisation de ces Jeux sera avec nous, en duplex. Il y aura aussi la conférence de Martin Kalle, directeur des opérations UEFA qui parlera des critères de réussite pour l'organisation d'un grand événement sportif. Avec l'exemple de l'Euro en France. Parmi les thématiques les plus intéressantes, il y aura le diktat des normes. Ou encore les limites dans les épreuves de course à pied. Avec des épreuves qui ont vu leur participation doubler en 10 ans.

Votre congrès jouit d'une belle notoriété. Comment l'avez-vous construite?

Objectivement, SportCity est devenu un passage obligé dans le calendrier sportif romand. C'est l'occasion de montrer de nouveaux concepts. Par le passé, nous avons reçu des conférenciers d'exception, tels Sebastian Coe, Pape Diouf, Hein Verbruggen ou Christian Constantin.

Pour l'instant, SportCity est réservé aux associations (patinoires, piscines, services des sports, managers) romandes et tessinoises. A quand un congrès de niveau national à Lausanne?

On y pense. Dans n'importe quel pays ce séminaire serait national. Mais il y a la barrière de la langue à régler. Nous allons nous pencher sur la question dans les années à venir.

Créé: 08.03.2016, 11h52

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.