Un champion avec les juniors E de Champagne

FootballAncien joueur du grand FC Bâle, Sébastien Barberis avait coupé avec le foot. Il a remis les deux pieds dedans lors de Graines de Foot où il s’est qualifié pour la grande finale

Au centre, Sébastien Barberis.

Au centre, Sébastien Barberis. Image: CEDRIC JOTTERAND

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quand on aperçoit un ancien footballeur à Graines de Foot, c’est en principe parce qu’il a été invité à remettre les coupes lors de la remise des prix. Samedi pourtant, dans l’ambiance champêtre des terrains du FC Rances, Sébastien Barberis (46 ans) était l’un des entraîneurs à faire les cent pas le long de la pelouse, engagé contre VPC, Vallorbe ou Malley.

Alors que ses «confrères» coachs sont parfois encore des juniors dans ces clubs, celui du FC Champagne a présenté la particularité d’avoir remporté quatre fois le titre national avec Servette puis Bâle, deux fois la Coupe, pour plusieurs centaines de matchs en Super League. «A la fin de ma carrière et après une expérience de directeur sportif à Bulle, j’ai complémentent coupé avec le foot. Ça ne m’a pas manqué jusqu’à ce que j’accepte de prendre les E de Champagne - où je vis désormais - en début de saison. Le fils de mon amie y joue et j’ai vu ça comme un coup de main.»

Lui qui a plusieurs fois juré qu’il ne suivrait jamais la trace de son père - Bertine - comme entraîneur s’est pourtant immédiatement pris au jeu. «J’ai découvert un monde très motivant avec ces jeunes, des parents sympathiques et un très bel état d’esprit sur les terrains. En plus, c’est très spontané car ces gamins me voient simplement comme leur entraîneur, ils ne sont pas vraiment au courant de mon parcours. Ce sont eux les «stars» lors d’un tournoi comme celui-là et surtout pas moi. Par contre, même ici, on retrouve toutes les émotions, le ballon qui tourne en votre faveur ou non, ce sont de beaux moments», sourit celui qu’on retrouve régulièrement comme consultant sur le plateau de la RTS.

Titulaire du diplôme C d’entraîneur, Sébastien Barberis souhaite désormais suivre la filière officielle. «Je veux m’investir dans la région car il y a du potentiel. Je m’occuperai des D de Champagne l’an prochain et j’espère passer mes diplômes petit à petit avec l’envie de transmettre mon expérience et retrouver le plaisir que procure ce sport. Avec Yverdon qui se développe bien pas loin de chez nous, il y a certainement des choses à faire et des synergies à trouver entre les clubs au niveau de la formation.»

Et un ancien du Servette et de Bâle, c’est efficace comme coach? On peut répondre par l’affirmative puisque les joueurs de Barberis n’ont été battus que par VPC III en finale d’un tournoi parfaitement organisé, décrochant l’un des deux tickets pour Graines de stars, le 23 juin à Lausanne. Un premier résultat prometteur dans la carrière qui démarre pour ce «jeune» entraîneur... (24 heures)

Créé: 09.06.2018, 18h02

Articles en relation

Graines de foot sème le respect dans tout le canton

Football Un trophée du fair-play récompensera les équipes les plus respectueuses, samedi sur 24 sites. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.