Une petite sœur qui sait s’adapter à la nature

Ski-alpinismeMalgré son déménagement à Gryon, les Trophées du Muveran n’ont pas déçu, à dix jours de la Patrouille des Glaciers.

Même disputés dans un décor inhabituel pour eux, les Trophées du Muveran ont constitué, pour beaucoup, un galop d’entraînement apprécié avant la Patrouille des Glaciers.

Même disputés dans un décor inhabituel pour eux, les Trophées du Muveran ont constitué, pour beaucoup, un galop d’entraînement apprécié avant la Patrouille des Glaciers. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bien sûr, une part du charme était rompue, hier matin, sous le soleil du Chablais. Seule épreuve helvétique habituellement disputée à 100% en milieu naturel, la répétition générale avant la Patrouille des Glaciers slalomait cette fois principalement entre les pistes de ski du domaine de Villars-Gryon. Pourtant, l’ensemble ou presque des 1179 participants aux Trophées du Muveran avait le sourire à l’arrivée. «C’était vraiment mieux que rien, a confirmé Steven Girard, vainqueur pour la troisième année d’affilée aux côtés de Marcel Theux. Ça nous a offert l’occasion de nous donner à fond avant le grand rendez-vous.»

Les fortes quantités de neige tombées cet hiver et le réchauffement des derniers jours ont rendu le manteau neigeux instable. Le parcours habituel au-dessus des Plans-sur-Bex était donc impraticable. Mais malgré ces conditions, pas question pour les organisateurs de se résoudre à annuler la populaire épreuve. Encore moins une année de Patrouille. Des solutions ont donc été préconisées pour retrouver une distance et un dénivelé similaires. «C’était loin d’être gagné, a toutefois avoué Sylvain Fame, président du comité d’organisation. On a eu beaucoup de foehn au cours de la semaine et on a dû passablement adapter nos plans. Heureusement, je peux compter sur une équipe de bénévoles rodés.» Il faut dire que les quelque 200 volontaires n’en sont pas à leur coup d’essai.

«La course était plus simple qu’à l’accoutumée, mais c’était une très bonne mise en jambes avant la Patrouille»

Certes, le fameux couloir du Pacheu n’était pas au rendez-vous, mais les organisateurs ont tout de même déniché un passage vertigineux entre deux blocs de pierre de quelque 80 mètres. «Un vrai petit miracle», selon le patron de l’épreuve. «La course était plus simple qu’à l’accoutumée, mais c’était une très bonne mise en jambes avant la Patrouille, s’est réjoui Steven Girard. L’originale se rapproche plus de l’épreuve valaisanne, mais on a tout de même souffert.» Si certains athlètes ont regretté de devoir descendre sur les pistes damées, d’autres n’ont pas bronché.

«La sécurité est l’aspect le plus important, il n’y a aucun souci avec ça», a poursuivi Marcel Theux, qui s’est personnellement imposé pour la cinquième fois. «Les descentes étaient assez faciles en fait et c’était une bonne chose», a ajouté le Valdo-Saint-Gallois de Leysin Pascal Egli, deuxième à 3’des vainqueurs aux côtés de Gauthier Masset.

Ski brisé

Cependant, la neige lourde en a handicapé plus d’un, à l’image de Fabian Venetz, qui a brisé un ski juste avant la ligne d’arrivée. «C’est la première fois que ça m’arrive, a expliqué le sportif de Saas-Grund (VS). Je suis content d’avoir pu me tester au mieux dans ces conditions avant la Patrouille des Glaciers.» Environ 75% des coureurs présents avaient d’ailleurs les yeux rivés sur l’épreuve-reine de la saison. «On est la petite sœur et ça nous convient très bien, assure Sylvain Fame, qui est aux commandes des Trophées du Muveran depuis 14 ans. On ne s’adapte pas particulièrement à la Patrouille, si ce n’est pour la date, mais on est contents de permettre aux athlètes d’effectuer les derniers ajustements ici.»

C’était le cas de l’ancienne gloire Pirmin Zurbriggen, qui sera au départ à Zermatt, contrairement à l’ex-vététiste Christoph Sauser ou au fondeur bellerin Erwan Käser, présents à Gryon pour le plaisir. À noter que chez les dames, la victoire est revenue au duo composé de Séverine Girard et d’Eugénie Tornay.

Créé: 08.04.2018, 20h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.