Une piste où même les dameuses n’osent pas s'aventurer

Ski Elu freerider du XXe siècle, Dominique Perret raconte le Pas de Chavanette, à l’occasion de la Bataille des bosses, de samedi.

Le vainqueur de samedi devra dominer le «Mur suisse»,l’une des pistes les plus exigeantes d’Europe, à cinq reprises.

Le vainqueur de samedi devra dominer le «Mur suisse»,l’une des pistes les plus exigeantes d’Europe, à cinq reprises. Image: Niels Ebel

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

1,3 kilomètre de long pour un dénivelé de 331 m. Une pente qui avoisine les 40 degrés, correspondant à une déclivité de plus de 75%: le Pas de Chavanette n’est pas une piste comme les autres. Elle impose le respect. Lors de conditions extrêmes, elle peut même se montrer impitoyable pour celui qui part à la faute. Certains amateurs y ont malheureusement laissé leur vie. D’autres s’en sont sortis avec de graves blessures. En 1987, une avalanche avait même emporté le télésiège qui mène au sommet du fameux «Mur suisse».

Mieux vaut donc être aguerri pour affronter ce monument des Portes du Soleil, où même les dameuses n’osent pas aller. Samedi, une course de l’extrême se déroulera sur ce lieu atypique. La première «Bataille des bosses» promet une empoignade à couper le souffle. Chaque concurrent devra dans un premier temps se mesurer sur le tracé spécialement piqueté à cet effet. Les 16 riders les plus rapides disputeront la suite de la compétition. A savoir un affrontement deux par deux, en élimination directe, dès huitièmes de finale à la finale. En clair: le premier qui rejoint l’arrivée est qualifié pour le tour suivant. Le boss des bosses sera celui qui aura dompté la piste, après cinq runs successifs.

Légende hors pair du ski hors-piste, Dominique Perret a été désigné freerider du XXe siècle. Il connaît le Pas de Chavanette par cœur. «Je ne sais pas combien de milliers de fois je l’ai skié, mais je sais en revanche que c’est une piste que j’adore, reconnaît le Neuchâtelois. C’est une piste fantastique qu’il faut aborder avec respect. Déjà adolescents, on y passait des heures avec les copains. C’était notre point de rendez-vous. Cette piste est franche, nette, bien taillée. Comme elle faisait peur aux gens, seuls les bons skieurs la descendaient. De sorte que les bosses étaient bien alignées dans l’axe de la pente.»

Descente en 17 secondes

Référence mondiale du ski, Dominique Perret a réalisé des chronos sortis de nulle part, sur le «Mur suisse». Soit 39 secondes pour dévaler la piste dans les bosses et 17 secondes tout droit, lors du derby de Chavanette. Il a aussi sauté la barre rocheuse de 36,4 m, dans les années 90. Mais attention. Il s’agit d’un pro qui sait maîtriser les risques et qui possède une expérience inégalée. «Le Pas de Chavanette demande de bonnes conditions physiques et techniques, souligne le freerider. Quand les bosses sont imposantes, l’erreur ne pardonne pas. L’avantage, c’est qu’une fois qu’on est en haut, on n’a pas l’obligation de skier cette piste. Les gens qui n’ont pas le niveau ou qui ne la sentent pas, peuvent toujours redescendre en télésiège.»

Mercredi, plus de 130 audacieux skieurs avaient déjà annoncé leur intention de participer à ce défi de l’extrême. Avec les 50 cm de poudre qui viennent de tomber les conditions sont actuellement idéales. Pour des raisons de sécurité, les moins de 16 ans ne sont pas admis. «Surtout, dites aux riders que je suis de tout cœur avec eux!» conclut Dominique Perret.

Bataille des bosses, samedi aux Portes du Soleil. Inscriptions via Internet sur redbull.com ou sur place.

(24 heures)

Créé: 08.03.2017, 18h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 18 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...