L’AC Milan serait fou de Petkovic

FootballL'actuel sélectionneur de l'équipe de Suisse dans le viseur milanais? L'issue du match de barrage dans un mois sera-t-elle décisive?

Si la Suisse se qualifie, en barrage, pour le Mondial 2018, le sélectionneur pourrait peut-être resté. Sinon? Direction l'AC Milan où il retrouverait Ricardo Rodriguez?

Si la Suisse se qualifie, en barrage, pour le Mondial 2018, le sélectionneur pourrait peut-être resté. Sinon? Direction l'AC Milan où il retrouverait Ricardo Rodriguez? Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le barrage de novembre qui attend l’équipe de Suisse aura-t-il un enjeu supplémentaire que la «simple» qualification pour la Coupe du monde? La question peut se poser puisque selon une indiscrétion révélée ce jeudi par Blick, le sélectionneur serait dans le viseur de l’AC Milan.

L’intérêt du club actuellement 7e de Serie A serait tel que Massimiliano Mirabelli se serait rendu à Lisbonne la veille du match contre les Portugais pour tenter d’en repartir avec «Petko» sous le bras!

On ignore si le directeur sportif s’était rendu sur les bords du Tage pour faire les yeux doux à l’ancien coach de la Lazio, mais il en est tout de même reparti avec deux de ses joueurs, Andre Silva et Ricardo Rodriguez, qu’il a ramenés en jet privé vers l’Italie.

Mais puisqu’il n’y a pas de fumée sans feu, on peut imaginer que le dénouement du barrage automnal pourrait justement influer sur l’avenir de Vladimir Petkovic. Une défaite contre l’Eire, la Grèce, l’Irlande du Nord ou la Suède pourrait le pousser à retourner en Serie A, quitte à devoir tirer un trait sur le contrat qu’il a récemment prolongé avec l’ASF. On doute en revanche que dans le cas où ses hommes lui offriraient une première participation à la Coupe du monde, le sélectionneur quitte la Suisse, qui demeure sa terre d’accueil.

Bref, tout cela n’est pour l’heure que pure spéculation. La seule vérité qui se dégage de cette rumeur est que l’AC Milan a bel et bien besoin d’un entraîneur digne de ce nom pour succéder à Vincenzo Montella, mal en point(s) et fort contesté à San Siro pour ne pas avoir encore su faire fructifier sur le terrain les plus de 200 millions d’euros investis par ses dirigeants en transferts cet été. Vladimir Petkovic disposerait-il de la baguette magique? Ici, on souhaite surtout qu’il saura forcer la porte du barrage.

Mais pour rappel: après avoir hissé la Suisse à l’Euro 1996, Roy Hodgson avait filé à l’anglaise. Direction l’Inter… Milan. (24 heures)

Créé: 12.10.2017, 19h01

Articles en relation

Les Suisses quittent le Portugal avec l’esprit déjà au barrage

Football Les têtes sont lourdes, la déception est grande, mais il ne faut pas tout remettre en question: tel est le message de Vladimir Petkovic et ses joueurs. Plus...

La Suisse n’a pas tenu le choc

Football Le Portugal a dominé les débats, à l’image de Cristiano Ronaldo qui s’élève plus haut que Schär. Les joueurs de Petkovic ont raté leur examen de passage. Ils devront batailler en barrage afin d’assurer leur place en Russie. Plus...

A Lisbonne, la Suisse peut toucher la lumière

Football Si la sélection de Vladimir Petkovic ne perd pas mardi soir au Estadio da Luz, elle sera qualifiée pour la Coupe du monde 2018 en Russie. Les raisons d’y croire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...