Passer au contenu principal

Athlétisme120 athlètes suspendus pour dopage

L’Unité d’intégrité de l’athlétisme a mis en ligne vendredi matin une liste de 120 athlètes ou dirigeants suspendus, dans laquelle apparaissent quelques pointures.

La recordwoman du 3000 m steeple, Ruth Jabet, fait partie de la liste noire de l'UIA
La recordwoman du 3000 m steeple, Ruth Jabet, fait partie de la liste noire de l'UIA
Walter Bieri, Keystone

Le combat contre le dopage dans l’athlétisme est loin d’être terminé. L’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF) doit déjà se pencher prochainement sur l’interminable dossier de la Russie, dont la fédération est actuellement suspendue et pourrait être exclue. Si un tel scénario venait à se produire, aucun athlète russe ne serait autorisé à participer aux compétitions internationales, même sous bannière neutre.

En attendant l’épilogue, voilà qu’une nouvelle de taille vient de sortir. L’Unité d’intégrité de l’athlétisme (UIA), une structure indépendante créée il y a un an sous l’impulsion de l’IAAF, a publié ce vendredi matin une liste de 120 athlètes et dirigeants suspendus pour dopage. Y figurent notamment la Bahreïnie Ruth Jebet, recordwoman du monde du 3000 m steeple, le sauteur en hauteur russe Ivan Ukhov ou encore la sprinteuse ukrainienne Olessia Povh.

«Restaurer la réputation de l'athlétisme»

Le document en question confirme également les suspensions provisoires de Franckie Fredericks, sprinteur namibien suspecté de corruption par la justice française, et de l’agent Robert Wagner, qui avait expliqué aux médias britanniques pouvoir fournir aisément en produits dopants. «Il s’agit avant tout de top athlètes puisque ces 120 cas concernent 85 médailles olympiques ou mondiales», a précisé Brett Clothier, directeur de l’UIA.

«Nous sommes seulement au début de notre mission de restaurer la réputation de l'athlétisme et il y a beaucoup de travail à faire», a-t-il poursuivi. «La charge de travail actuelle et récente reflète le défi auquel nous faisons face, mais aussi le fait que nous sommes prêts à relever ce défi et à chasser les tricheurs de l'athlétisme.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.