Killian Peier «craque» dans la deuxième manche à Zakopane

Saut à skisEn Pologne, le sauteur vaudois pouvait espérer monter sur le podium au terme de son premier bond. Il a quelque peu raté son deuxième.

Killian Peier aurait signé pour un tel résultat avant le début de la saison... (photo EPA)

Killian Peier aurait signé pour un tel résultat avant le début de la saison... (photo EPA)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Killian Peier est passé par tous les états d’âme dimanche après-midi à Zakopane, en Pologne, théâtre d’un concours au grand tremplin (HS140). Sixième de la première manche avec un bond de 127,5 mètres, le Vaudois - qui pouvait espérer le podium et, corollaire, son meilleur résultat en Coupe du monde - a quelque peu raté son deuxième envol, mesuré certes à 129 mètres mais sur une plate-forme de départ remontée. Il a finalement dû se contenter d’un 13e rang à l’arrière-goût amer. Le Saint-Gallois Simon Ammann n’a pour sa part pas franchi le cut initial.

Kraft avait de l'énergie

Cette compétition a été dominée par l’Autrichien Stefan Kraft, déjà aux commandes après la première manche, devant le Norvégien Robert Johansson et le Japonais Yukiya Sato.

A noter que Ryoyu Kobayashi, le leader incontestable - et incontesté - du classement général de la Coupe du monde et récent vainqueur de la Tournée des Quatre-Tremplins, a échoué à un inhabituel 7e rang pour lui. Le Japonais, 22e au terme du premier saut, peut tout de même se targuer d’avoir réussi la plus belle progression de la deuxième manche. (nxp)

Créé: 20.01.2019, 18h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.