La Norvège célèbre le champion Magnus Carlsen

ÉchecsMagnus Carlsen, qui a conservé son titre de champion du monde après avoir battu Sergueï Kariakine, est à l'honneur dans son pays.

Carlsen, le jour de son 26e anniversaire mercredi, a battu Kariakine à New York
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

D'un tweet du chef de l'Otan aux manchettes des journaux, la Norvège a célébré jeudi la victoire de son prodige des échecs, Magnus Carlsen, qui a conservé son titre de champion du monde à l'issue d'un duel haletant avec le Russe Sergueï Kariakine. «Une démonstration de force», a estimé l'historien et spécialiste des échecs Hans Olav Lahlum.

«Plusieurs voix parlent aujourd'hui de Kasparov et de Carlsen comme des deux grands» noms des échecs, a souligné M. Lahlum auprès de la chaîne TV2. «D'après moi, Magnus a besoin de plus de titres avant de dépasser Kasparov, mais il est bien parti».

Carlsen, le jour de son 26e anniversaire mercredi, a battu Kariakine à New York au cours de quatre parties semi-rapides (deux victoires et deux nulles) qui tenaient lieu de prolongations, après que 12 parties traditionnelles eurent échoué à départager les deux hommes au cours des semaines précédentes.

Prodige national

Ce triomphe permet à Carlsen de conserver le titre de champion du monde qu'il détient depuis 2013 et a mis un terme à l'espoir de la Russie de dominer à nouveau la planète des échecs.

Dans le pays scandinave, où les parties du prodige national étaient retransmises en prime time à la télévision, la performance faisait les gros titres sur les sites internet d'information.

L'ex-Premier ministre norvégien, aujourd'hui secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, s'est fendu de bon matin d'un tweet en anglais: «Félicitations @magnuscarlsen! Tu as des nerfs d'acier. Comme disait Wilhelm Steinitz (le premier champion du monde officiel d'échecs en 1886): 'Les échecs ne sont pas pour les âmes timides'».

Empêtrée dans de très délicates négociations budgétaires, l'actuelle Première ministre Erna Solberg a confessé sur Facebook n'avoir «pas réussi à rester éveillée jusqu'au bout» mais a envoyé des «félicitations un peu tardives» au champion.

Russie déçue

Même si la Russie est toujours sevrée du titre depuis 2007, l'ambiance n'y était pas à l'abattement jeudi.

«Nous avons de nouveau la conviction que nous sommes un grand pays des échecs et que nous pouvons de nouveau prétendre à la couronne», a commenté Andreï Filatov, le président de la Fédération russe des échecs, à la télévision russe.

En battant Carlsen dans la 8e partie (avant de concéder à son tour la 10e), «Sergueï a pu démolir le mythe selon lequel Carlsen est imbattable», s'est félicitée sa mère Tatiana Kariakina auprès du journal Sport Express.

«Il a montré au monde que Magnus est une personne ordinaire, pas un ordinateur ou un robot, et qu'il peut être battu. Et la chose la plus importante est que mon fils s'est prouvé à lui-même qu'il peut être fort dans les situations les plus difficiles sans être inférieur à Carlsen, voire en lui étant supérieur dans certains aspects», a-t-elle dit.

Devenu grand maître à 13 ans, soit près d'un an de plus que Kariakine, Carlsen devra remettre son titre en jeu en 2018.

(afp/nxp)

Créé: 01.12.2016, 13h25

Articles en relation

Carlsen champion du monde pour la 3e fois

Echecs Le Norvégien avait été poussé aux prolongations par son challenger Sergueï Kariakine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...