Pete Sampras: «Surpris mais pas abasourdi»

TennisL'Américain revient dans une interview sur le parcours extraordinaire de Roger Federer.

Pete Sampras.

Pete Sampras. Image: Archives/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Joli coup pour «L'Equipe» ! Le quotidien français a recueilli le sentiment de Pete Sampras sur le parcours de Roger Federer cette année. «Je suis surpris mais pas abasourdi par ses résultats», dit-il.

Le septuple vainqueur de Wimbledon affirme qu'«un champion reste un champion.» «Battre les gars qu'il a battu depuis le début de l'année ne me sidère pas vraiment car on le voit faire ça depuis des années, poursuit-il. Je suis plus étonné par le fait qu'après avoir pris six mois de recul, il a été capable de jouer à un tel niveau si rapidement après sa reprise.»

L'Américain estime que Roger Federer continuera à jouer encore «une paire d'année». «L'âge n'est pas déterminant tant qu'il ne se lasse pas de jouer, de voyager et de bosser et surtout tant qu'il s'amuse, explique-t-il. Mais ce qui compte le plus, c'est d'avoir encore la motivation d'aller jouer un premier tour à Halle. C'est ce qui me manquait à la fin de ma carrière: la volonté de m'aligner dans les petits tournois pour préparer les grands. Pour moi, c'est ce qu'il y a de plus incroyable chez Roger.»

Une seule rencontre avec Federer

On rappellera que Pete Sampras n'a affronté qu'une seule fois Roger Federer en match officiel, en 2001 lors d'un huitième de finale remporté en cinq sets par le Balois. «A l'époque, il était moins mature pour le jeu sur herbe, remarque-t-il. Il faisait davantage de service-volée. Il avait tendance à se précipiter au filet. Un peu plus tard, il a décidé de rester davantage au fond et de prendre le filet à bon escient en partant de plus loin. On peut dire que ça lui a plutôt pas mal réussi.»

Pour ce Wimbledon 2017, Pete Sampras croit que le titre n'échappera pas à l'un des membres du Big Four Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic et Andy Murray. «Leur histoire n'est pas terminée», assure-t-il. (ats/nxp)

Créé: 05.07.2017, 06h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La question de la présence tessinoise réglée, celle de la place des femmes au Conseil fédéral va rapidement se poser. D'autant que trois vacances sont attendues d'ici 2019. Tour d'horizon des principales candidates.
(Image: Bénédicte) Plus...