Un arbitre refuse de rendre hommage aux victimes de Merah

SuspensionUn arbitre de football amateur, qui avait refusé d'observer une minute de silence en hommage aux victimes de Mohamed Merah lors d'un match, a écopé de quatre matches de suspension.

L'arbitre a été avisé de cette sanction «mardi matin».

L'arbitre a été avisé de cette sanction «mardi matin». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le dimanche 25 mars, lors d'un match entre Ribemont (Aisne) et Harondel (Somme), pour le compte de la «promotion interdistricts» de la Ligue de Picardie de football, cet arbitre de confession musulmane avait refusé d'officier la minute de silence rendue obligatoire par le ministre des Sports.

«Cet arbitre n'a pas respecté une consigne du ministère des Sports, il a été sanctionné lundi soir et suspendu pour quatre matchs à compter de lundi prochain», a déclaré à Jean-Claude Bourgeois, président de la commission régionale d'arbitrage et du conseil de l'ordre de cette commission, qui a pris la décision. Selon Jean-Claude Bourgeois, ce type de sanction est «très rare» dans la région et c'était «la première fois en quatre ans» qu'il avait à présider le conseil de l'ordre.

Reçu par la commission, cet arbitre âgé d'une vingtaine d'années, qui arbitre pour la première année à ce niveau, «a dit avoir été insulté à son arrivée au stade. (..) Il est revenu sur le terrain» après la minute de silence, a précisé M. Bourgeois. «Il n'y a pas eu d'incident sur le terrain, mais quand je lui ai demandé pourquoi il n'avait pas officié, il m'a répondu qu'on l'avait insulté car il est de confession musulmane. L'arbitre est resté dans les vestiaires et c'est un de ses assistants qui a officié», a également expliqué le maire de Ribemont, Michel Potelet, présent lors de la rencontre.

L'arbitre a été avisé de cette sanction «mardi matin» et doit recevoir un courrier de la Ligue de Picardie, selon Jean-Claude Bourgeois. (afp)

Créé: 05.04.2012, 21h21

Articles en relation

Une prof suspendue après une minute de silence pour Merah

Tuerie de Toulouse Le ministre de l'Education a fait suspendre une enseignante d'un lycée qui avait demandé à ses élèves d'observer une minute de silence pour le tueur de Toulouse. Des élèves ont quitté la classe en signe de mécontentement. Plus...

La France marche en silence pour ses victimes

Tueries en France Plusieurs marches à Paris et en province étaient organisées dimanche à la mémoire des trois enfants, de leur enseignant juif et des trois militaires abattus froidement dans le sud-ouest de la France par Mohamed Merah dans des tueries qui ont bouleversé le pays. Plus...