Un journaliste allemand interdit de Mondial

RussieHajo Seppelt, qui avait révélé un scandale de dopage en Russie, a été déclaré persona non grata par Moscou. Berlin est intervenu diplomatiquement.

Moscou se venge du journaliste Hajo Seppelt, à l'origine des révélations sur un scandale de dopage en Russie.

Moscou se venge du journaliste Hajo Seppelt, à l'origine des révélations sur un scandale de dopage en Russie. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le gouvernement allemand a appelé Vladimir Poutine à autoriser la venue à la Coupe du monde du journaliste Hajo Seppelt, à l'origine des révélations sur un scandale de dopage en Russie. M. Seppelt a été déclaré persona non grata par Moscou.

«Nous considérons que cette décision d'invalider la (demande) de visa de Monsieur Seppelt est une erreur, nous appelons la direction de l'Etat à permettre à ce correspondant allemand de se rendre (en Russie) pour couvrir la Coupe du monde», a indiqué le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, Steffen Seibert.

Cette déclaration intervient alors que la cheffe du gouvernement allemand est attendue vendredi en Russie, à Sotchi, pour y rencontrer le président russe.

Une demande de visa refusée

Journaliste à la télévision publique allemande ARD/SWR, M. Seppelt avait annoncé vendredi que sa demande de visa pour couvrir le Mondial en Russie (14 juin - 15 juillet) avait été refusée au motif qu'il figure sur une liste de «personnes indésirables».

«Cela tient naturellement au fait que nous disons des choses critiques sur la Russie, que nous avons levé le voile en 2014 sur le système de dopage étatique russe», a dénoncé Hajo Seppelt, en référence à son documentaire «Dopage confidentiel: comment la Russie fabrique ses vainqueurs», évoquant, témoignages à l'appui, un système de dopage généralisé dans l'athlétisme.

Le document avait fait grand bruit et conduit à la mise en place d'une première commission d'enquête par l'Agence mondiale antidopage (AMA). Il avait été suivi de plusieurs autres reportages, entre août 2015 et juin 2016, qui accusaient la Russie de continuer à enfreindre les règles.

La Russie avait été bannie des compétitions d'athlétisme des JO de Rio 2016 et les athlètes russes autorisés à concourir aux Jeux de Pyeongchang cet hiver étaient sous bannière neutre. (ats/nxp)

Créé: 14.05.2018, 14h23

Articles en relation

Feu vert pour Neymar, reprise dimanche

Football L'attaquant star brésilien va reprendre l'entraînement avec ballon dimanche après des examens jugés favorables, a annoncé samedi le Paris SG. Plus...

Panini et ses vignettes ne connaissent pas la crise

Italie L'usine de Modène, dans le centre de l'Italie, tourne à plein régime à l'approche du Mondial en Russie et le modèle d'affaires n'est pas menacé par le numérique. Plus...

Trois pays se préparent au Mondial en Suisse

Football L'Arabie Saoudite, le Maroc et la Tunisie ont choisi notre pays pour peaufiner leur préparation à la Coupe du monde. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.