Un succès, un raté et le point du match pour «RF»

Tennis - MastersDe retour après sa victoire à Bâle, Roger Federer a doucement remis la machine en marche contre Jack Sock.

Roger Federer dans ses œuvres (Dimanche 12 novembre 2017).

Roger Federer dans ses œuvres (Dimanche 12 novembre 2017). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Roger Federer (no 2) a démarré victorieusement sa 15e campagne dans un Masters. Le Bâlois a dominé le «rookie» américain Jack Sock (no 8) 6-4 7-6 (7/4) dimanche après-midi à Londres.

Sacré à six reprises dans ce tournoi des Maîtres, Roger Federer a mis 91' pour cueillir sa 50e victoire de l'année, la 12e en 13 duels livrés face à des membres du top 10 en 2017. Il affrontera mardi le vainqueur de la rencontre entre Alexander Zverev (no 3) et Marin Cilic (no 5) pour son deuxième match dans ce groupe «Boris Becker».

Tout ne fut pas parfait pour Roger Federer, qui n'a perdu qu'à trois reprises lors de son entrée en lice dans un Masters (2007, 2008, 2013). Il a ainsi manqué les cinq balles de break dont il a bénéficié dans le deuxième set, où il a forcé la décision dans le tie-break sur une double faute commise par Jack Sock à 4/4. «Il y a toujours quelques hésitations quand tu commences un tournoi», a-t-il souligné sur le court de l'O2 Arena.

Auteur de 28 coups gagnants pour 20 fautes directes, l'homme aux 19 titres du Grand Chelem fut en revanche quasiment injouable sur son service: il n'a pas dû faire face à la moindre balle de break dans cette partie, et n'a perdu que 12 points sur son engagement dont 3 dans la deuxième manche. Et il a parfaitement géré son entame de match, signant le break d'entrée de jeu grâce à un revers gagnant alors qu'il avait gagné le tirage au sort mais choisi de recevoir...

«J'ai pu jouer de manière plus libérée après ce break», a expliqué Roger Federer, qui a souvent pu profiter des carences de Jack Sock côté revers. «Mais je peux m'estimer heureux de m'en être sorti en deux sets. La deuxième manche fut serrée», a encore lâché Roger Federer, dont le revers n'a pas non plus offert toutes les garanties dimanche après-midi. Mais il a assuré l'essentiel avec ce 53e succès dans un Masters (record en cours), qui plus est obtenu en deux sets.

(ats/nxp)

Créé: 12.11.2017, 17h02

Articles en relation

Revivez l'entrée en lice de Federer à Londres

Tennis - Masters Le Bâlois a dominé l'Américain Jack Sock (no 8) en deux sets lors de l'ouverture du Masters ATP de Londres. Plus...

Pour Agassi, Nadal reste meilleur que Federer

Tennis L'Américain en est convaincu: Rafael Nadal surpasse Roger Federer, malgré ses quatre défaites face au Bâlois cette année. Plus...

Federer sur un boulevard pour un 7e titre

Masters de Londres Reposé, le Bâlois démarre dimanche le tournoi londonien sous les meilleurs auspices, alors que Nadal souffre d'un genou. Plus...

Federer, joueur préféré des fans pour la 15e fois!

Tennis Roger Federer a participé jeudi à la cérémonie des ATP Awards à Londres. Il peut ajouter trois nouveaux trophées à sa collection. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Trois femmes avaient déjà mis en cause Donald Trump durant la campagne présidentielle. Elles se sont retrouvées sur un plateau de télévision pour réitérer leurs accusations. La Maison-Blanche a dénoncé des «histoires inventées»
(Image: Bénédicte) Plus...