Passer au contenu principal

FootballL'AC Milan sera jeudi devant le TAS

Le club lombard, exclu par l'UEFA de la prochaine Ligue Europa pour avoir violé des règles du fair-play financier, conteste la décision.

Ricardo Rodriguez finira-t-il par disputer la Ligue Europa avec l'AC Milan?
Ricardo Rodriguez finira-t-il par disputer la Ligue Europa avec l'AC Milan?
Keystone

L'AC Milan, exclu par l'UEFA de la prochaine Ligue Europa pour avoir violé des règles du fair-play financier, va contester cette décision jeudi devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

L'audience à laquelle prendront part des avocats et des représentants du club italien et de l'UEFA est programmée jeudi à 9h30, au siège du TAS à Lausanne, selon un porte-parole du tribunal suprême du sport. Une décision devrait être rendue «probablement dans les 24 heures suivant l'audience», a ajouté le représentant.

L'instance de contrôle financier des clubs (ICFC) de l'UEFA a décidé fin juin de l'exclusion du club lombard de la prochaine édition de Ligue Europa, pour lequel il s'était qualifié sur le terrain. Dans sa décision, l'ICFC a estimé que l'AC Milan avait violé les règles du fair-play financier concernant notamment la nécessité d'équilibre financier.

Dette de 32 millions pas honorée

Propriété de l'ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi, le prestigieux club italien avait été officiellement racheté le 13 avril 2017 pour 740 millions d'euros par des investisseurs chinois menés par le mystérieux Li Yonghong.

Depuis le changement de propriétaire, l'UEFA s'est inquiétée de la stabilité financière du consortium, qui a dépensé quelque 200 millions d'euros l'été dernier pour recruter de nouveaux joueurs et qui a dû contracter un prêt colossal auprès du fonds d'investissement américain Elliott.

Parce qu'il n'a pas honoré sa dette de 32 millions d'euros, arrivée à échéance le 6 juillet, l'investisseur chinois a dû laisser la main à Elliott, qui a annoncé le 11 juillet avoir pris le contrôle du club. Une assemblée des actionnaires doit entériner le passage de l'AC Milan dans les mains du fonds Elliott le 21 juillet, selon la presse italienne.

Le 20 avril dernier, à la sortie d'une réunion au siège de l'UEFA à Nyon, le directeur général du club lombard Marco Fassone avait estimé que la direction de l'AC Milan payait les erreurs du management de Silvio Berlusconi, déclarant que «les personnes responsables du club avant nous (n'avaient) pas respecté les règles».

Le club lombard, sept fois vainqueur de la Ligue des champions, la dernière remontant à 2007, perd des dizaines de millions d'euros chaque année depuis près de dix ans et est très loin de répondre aux critères de gestion financière prévus par le fair-play financier.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.