L’Angleterre est presque restée sage

FootballMalgré ses milliards en droits TV, la Premier League ne s’est pas enflammée, jeudi, pour la dernière journée de son mercato d’été.

Le

Le "Happy One" n'était pas très "happy", jeudi. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un simple exemple résume à merveille la journée tranquille passée par les agents de joueurs, lors des dernières heures du marché des transferts en Angleterre. A 18 heures jeudi, Tottenham est devenu la première équipe de Premier League à ne recruter personne lors d’une intersaison depuis quinze ans! La troupe de Mauricio Pochettino, troisième la saison dernière, s’estimait assez armée pour continuer à jouer sur tous les tableaux avec son effectif actuel.

José Mourinho, lui, a fini la journée encore plus malheureux que d’habitude. «Je vais donc devoir me concentrer sur les joueurs que j'ai», disait-il dans l’après-midi, alors qu’il se faisait de plus en plus à l’idée de ne pas ajouter de recrue de poids aux arrivées de Diogo Palot (Porto), Fred (Donetsk) et Lee Grant (Stoke), débarqués plus tôt cet été. Le «Mou» espérait au moins un défenseur central, c’est raté.

Puel se moque de ManU

Pire, le «Special One» s’est fait balader en matinée par une recrue potentielle. Soucieux de renforcer son arrière-garde, Mourinho voulait lever la clause libératoire de Diego Godin, à la suite d’un appel de l’agent du défenseur central de 32 ans. Mais ce dernier, à qui il ne restait qu’un an de contrat avec l’Atlético de Madrid, a finalement refusé un salaire de 9 millions d’euros annuels pour prolonger avec son club pour moins (7,5 mios).

Rageant, d’autant plus que l’entraîneur des «Red Devils» a même dû encaisser les railleries de certains adversaires. Dans la journée, Claude Puel, l’entraîneur de Leicester, a lâché que Harry Maguire (une des cibles de ManU cet été) «ira à Manchester, ça c'est certain. Mais seulement pour deux heures. Quand nous jouerons là-bas vendredi.» Ca doit piquer…

Après l’énorme chèque lâché la veille pour le gardien Kepa, ainsi que l’arrivée en prêt de Kovacic comprise dans le «deal» envoyant Courtois au Real Madrid, Chelsea est resté sage, jeudi. Liverpool, qui a déjà doublé quasiment tous ses postes cet été, n’a pas non plus bougé, tout comme Manchester City, d’ailleurs. C’est tout de même sur les rives de la Mersey que la journée a été la plus palpitante. Car Everton avait faim de recrues et s’est montré limite boulimique.

Les promus en feu

Dans la dernière ligne droite, de nombreux noms ont été évoqués pour le club de Goodison Park. L’équipe entraînée par Marco Silva a même envoyé ses médecins à Barcelone, pour faire passer les visites médicales du milieu André Silva et du défenseur Yerry Mina directement sur place, à Barcelone. A ces deux éléments, il faut ajouter la signature officiel du petit attaquant brésilien Bernard, arrivé en fin de contrat au Shakhtar Donetsk et qui a reçu son permis de travail in extremis.

Fulham a aussi sorti le porte-monnaie, avec l’ambition de se stabiliser en Premier League. Le club londonien a notamment enrôlé le buteur argentin de l’Atlético de Madrid Luciano Vietto, le polyvalent Timothy Fosu-Mensah de Manchester United et posé trente millions d’euros sur la table (record du club) pour attirer le demi marseillais André-Frank Zambo Anguissa. Wolverhampton a, de son côté, ajouté une douzième recrue à son tableau de chasse, en recrutant le Belge Leon Dendoncker.

Pour la première fois, la date limite du marché des transferts d’été a été avancée à la veille de l’entame du championnat d’Angleterre. L’Italie fera de même la semaine prochaine. Les autres championnats, eux, fermeront leur mercato comme d’habitude, le 31 août à minuit ou un peu avant. La Premier League débute vendredi soir, avec la rencontre entre Manchester United et Leicester. Mourinho aura alors certainement deux-trois choses à raconter à son homologue Claude Puel… (nxp)

Créé: 09.08.2018, 18h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.