Atletico: le cas Griezmann éclipse la finale

FootballLe départ ou non de l'attaquant français pour le Barça relègue au second plan la final du club «colchonero» en C3 face à l'OM.

Antoine Griezmann.

Antoine Griezmann. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La finale d'Europa League passe au second plan: à une semaine du rendez-vous contre Marseille, l'Atletico Madrid a vécu une étrange journée de portes ouvertes à la presse, avec l'avenir d'Antoine Griezmann sur toutes les lèvres... et presque pas un mot sur le match.

Le club «colchonero» n'avait vraiment pas besoin de ça avant la rencontre la plus importante de sa saison mercredi prochain à Lyon, où l'«Atleti» briguera un troisième trophée en C3 après 2010 et 2012.

Dans la salle de presse flambant neuve du stade Metropolitano, les questions se sont multipliées sur Griezmann, sur fond de rumeurs grandissantes autour d'un versement prochain de sa clause libératoire de 100 millions d'euros par le FC Barcelone.

Comment va Griezmann ? Griezmann va-t-il partir ? Pouvez-vous convaincre Griezmann de rester ? Le premier à s'y coller, le capitaine Gabi, a tenté de calmer le jeu devant la centaine de journalistes présents... presque tous espagnols: «Antoine est pour nous un joueur très important, il pourrait jouer dans n'importe quelle équipe au monde. Mais nous pensons surtout à la finale.»

«Griezmann n'est pas cher»

Nouvelle question, nouvelle salve de propos lancinants: «Ce sont des choses que nous ne pouvons pas contrôler. La seule manière de l'aider est qu'il se sente bien avec nous et notre seule responsabilité est qu'il ait un bon rendement. Ensuite, on verra ce que sera l'avenir de Griezmann», a dit l'expérimenté milieu de terrain.

Il faut dire que le cas «Grizi» monopolise les gros titres de la presse espagnole cette semaine alors que la Liga est déjà pliée en faveur du Barça et que les finales d'Europa League (16 mai) et de Ligue des champions (Real Madrid - Liverpool, 26 mai) sont encore loin à l'horizon.

Lundi, le président du Barça Josep Maria Bartomeu confirmait des contacts avec l'entourage du joueur. Mardi, les médias espagnols faisaient état de la volonté du club catalan de verser le montant de la clause, désir transmis à l'Atlético. Lequel n'est officiellement pas vendeur d'un joueur prolongé l'été dernier jusqu'en 2022.

«Griezmann, aujourd'hui, n'est pas cher», soupire le latéral brésilien Filipe Luis. «Il est devenu peu cher pour le marché des transferts international et il le sera encore moins s'il gagne la finale», constate-t-il. «J'espère qu'on le verra heureux avec ce trophée et qu'il voudra rester.» (si/nxp)

Créé: 09.05.2018, 19h40

Articles en relation

Le Barça compte payer la clause de Griezmann

Football Le club catalan est prêt à mettre 100 millions d'euros sur la table pour recruter l'attaquant français de l'Atlético. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.