Bagarre et victoire des Rockets au Staples Center

Basket - NBAAprès une violente altercation et l'exclusion de trois joueurs, Houston a fini par s'imposer face aux Lakers.

Une bagarre a éclaté à quelques minutes de la fin du match.

Une bagarre a éclaté à quelques minutes de la fin du match. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On assistait à un tout bon match, le premier de LeBron James au Staples Center sous les couleurs des Lakers, quand c'est parti en vrille. Il restait un peu plus de quatre minutes à jouer, le moment choisi par Brandon Ingram pour disjoncter.

L'ailier des Lakers a d'abord bousculé James Harden avant d'aller jouer les arbitres du combat de rue entre Chris Paul et Rajon Rondo. Les deux meneurs ont échangé des coups après que le premier ait accusé le second de lui avoir craché au visage. Dans la mêlée, Ingram a asséné un coup de poing à Paul, que son grand ami LeBron James tentait de maîtriser.

Les trois grands protagonistes de ce pugilat ont tous été expulsés. Et peuvent s'attendre à être suspendus. Un bien mauvaise nouvelle pour Houston, puisque les Rockets jouent à nouveau dimanche, en back-to-back, et toujours à Los Angeles, face aux Clippers. Et pourraient ainsi être privés de leur meneur de jeu Chris Paul.

Pour ce qui est du terrain, Houston a fait quelque peu oublier sa défaite initiale face à la Nouvelle-Orléans en infligeant un deuxième revers de suite (124-115) aux Lakers de LeBron James (24 points). Grand artisan du succès texan, James Harden, auteur de 36 points, a été bien secondé par le Genevois Clint Capela (19 points 12 rebonds), qui a pris ses responsabilités (9/16 aux tirs).

(nxp)

Créé: 21.10.2018, 08h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.