Passer au contenu principal

Le Barça remporte sa 5e Ligue des champions

Le FC Barcelone est à nouveau le maître du football européen. Les Catalans ont gagné la Ligue des champions en battant la Juventus 3-1 lors d'une très belle finale à Berlin.

Neymar, au centre, célèbre la victoire avec son équipe. (Samedi 6 juin 2015)
Neymar, au centre, célèbre la victoire avec son équipe. (Samedi 6 juin 2015)
Keystone
Adriano Correia, Neymar et Dani Alves. (Samedi 6 juin 2015)
Adriano Correia, Neymar et Dani Alves. (Samedi 6 juin 2015)
Keystone
(Samedi 6 juin 2015)
(Samedi 6 juin 2015)
Keystone
1 / 6

Rakitic (4e), Suarez (68e) et Neymar au bout des arrêts de jeu (97e) ont marqué pour les Blaugrana, alors que la Juventus avait égalisé grâce à Morata (55e). La victoire de Barcelone semble logique, mais elle a été bien plus difficile à conquérir que prévu. Les Turinois ont livré un grand match aussi, ne s'avouant jamais vaincus. Ils ne sont pas passés loin de créer l'exploit.

Deuxième Suisse à être titulaire dans une finale de Ligue des champions, Stefan Lichtsteiner a été impliqué sur la réussite de son équipe. Servi par une talonnade de l'excellent Marchisio, il percutait avant de centrer pour Tevez, dont le tir était repoussé par Ter Stegen sur Morata. Lichtsteiner a par contre connu quelques problèmes défensifs dans sa zone en première mi-temps face à Neymar.

Somptueuse action collective

Il n'a fallu que quatre minutes au Barça pour trouver l'ouverture, au terme d'une somptueuse action collective forte de quinze passes en 55 secondes! L'ancien Bâlois Ivan Rakitic était à la conclusion sur un centre en retrait d'Iniesta, lequel avait été propulsé par Neymar. Un but de manuel, vraiment. Iniesta, capitaine de l'équipe, devenait ainsi le premier joueur à délivrer une passe décisive dans trois finales depuis la création de la Ligue des champions dans sa version moderne, soit depuis 1992/93.

Barcelone a ensuite généralement maîtrisé la partie et s'est procuré plusieurs occasions. Mais Buffon faisait bonne garde, comme sur une reprise de Daniel Alves (13e) ou sur un essai de Suarez (40e). La Juventus a pu desserrer l'étreinte depuis la 20e, mais les Italiens ont manqué de précision dans leurs frappes ou la dernière passe.

Et Suarez surgit

La vieille dame se rebellait en début de seconde période, et son égalisation était méritée. Mais le Barça repassait devant: une accélération de Messi, qui n'a pas pesé sur le match autant que d'habitude, une frappe repoussée par Buffon et Suarez surgissait pour redonner l'avantage aux Catalans. Malgré son courage, et quelques occasions, la Juve n'arrivait pas à revenir. Neymar signait le numéro trois après un contre et une bonne passe de Pedro.

Barcelone a ainsi remporté le trophée pour la cinquième fois de son histoire, après 1992, 2006, 2009 et 2011. Au palmarès, le club catalan rejoint le Bayern Munich et Liverpool au 3e rang de la hiérarchie menée par le Real Madrid (10 titres) devant l'AC Milan (7). C'est aussi le quatrième succès du Barça lors des dix dernières années.

La Juventus semble maudite en finale. Sur huit, elle n'en a gagné que deux dont celle tristement célèbre du Heysel, voici trente ans.

(Si)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.