Battu 3-0 à Mönchengladbach, Zurich est éliminé

Europa LeagueLa troupe d'Urs Meier s'est inclinée 3-0 face au Borussia. Young Boys a réussi là où le FC Zurich a échoué, obtenant le succès dont il avait besoin.

A 3-0, la messe était dite.

A 3-0, la messe était dite.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il n'y a pas eu de miracle pour le FC Zurich. Contrainte de s'imposer à Mönchengladbach pour se hisser en 16e de finale de l'Europa League, la troupe d'Urs Meier s'est inclinée 3-0 face au Borussia.

Borussia Mönchengladbach, à qui un nul aurait suffi mais qui visait une victoire synonyme de 1re place dans ce groupe A, a parfaitement maîtrisé son sujet dans cette rencontre.

Dès la 1ere minute

Les hommes de Lucien Favre prenaient le jeu à leur compte dès les premières minutes. Ils trouvaient la juste récompense de leurs efforts à la 31e, Patrick Herrmann remportant tranquillement son face-à-face avec le portier zurichois David Da Costa.

Granit Xhaka et ses équipiers géraient ensuite tranquillement une deuxième période qu'ils se permettaient d'aborder en laissant l'initiative à leurs adversaires. Ils doublaient la mise sur un superbe mouvement du duo Ibrahima Traoré/Branimir Hrgota (59e), et Hrgota signait un doublé cinq minutes plus tard en lobant astucieusement Da Costa après un coup-franc rapidement joué. A 3-0, la messe était dite.

Malchance du début

Le FCZ, qui s'était offert cette «finale» en remportant ses deux matches précédents après n'avoir glané qu'un point dans ses trois premières sorties, avait certes joué de malchance en première mi-temps.

La passe de l'intenable Hrgota sur le 1-0 n'aurait rien eu de décisif si elle n'avait pas été déviée par le malheureux Cédric Brunner. Et Urs Meier a rapidement dû recomposer une défense déjà privée de son patron Alain Nef (malade), Ivan Kecojevic ayant cédé sa place à Brunner dès la 25e minute après s'être blessé à la cuisse gauche.

Pas grand-chose sur le plan offensif

Soutenu par ses quelque 1800 supporters présents dans le Borussia Park, Zurich n'a cependant pas montré grand-chose sur le plan offensif. Les Zurichois n'ont jamais réellement inquiété Yann Sommer, même dans les premières minutes de la deuxième mi-temps.

L'ancien portier du FC Bâle n'avait qu'une seule parade à effectuer en première période, sur une frappe lointaine et peu dangereuse de Davide Chiumiento (14e). Et la frappe de Philippe Koch qu'il détournait du bout des doigts à la 78e ne semblait pas cadrée...

Hoarau offre la qualification à YB

Bâle n'est pas le seul rescapé suisse dans les compétitions européennes! Young Boys a réussi là où le FC Zurich avait échoué, obtenant le succès dont il avait besoin. Les Bernois se sont imposés 2-0 face au Sparta Prague.

La délivrance est venue du pied droit de Guillaume Hoarau. Malheureux sur sa tête smashée de la 48e minute, l'ancien international français débloquait le compteur bernois à la 76e, transformant - difficilement - un penalty accordé pour une faute commise sur Milan Vilotic. Le virevoltant Renato Steffen scellait le score à la 94e en contre-attaque, au terme d'un magnifique solo.

Yvon Mvogo déterminant

L'autre grand homme du match fut Yvon Mvogo. Le gardien fribourgeois a multiplié les arrêts déterminants dans la cage bernoise. Il se détendait ainsi parfaitement sur une reprise de la tête de Josef Husbauer, qui pensait bien inscrire le 1-1 à la 80e. Il avait déjà maintenu le bateau bernois à flot avant le thé, repoussant notamment une frappe à bout portant de Ladislav Krejci (28e) qui avait également le poids d'un but.

Vainqueurs d'un septième match consécutif, les Young Boys auraient pu payer cash leur manque de réalisme. Les hommes d'Uli Forte auraient ainsi pu faire la différence dans une première mi-temps qui fut pourtant dominée par le Sparta Prague. Mais, servi parfaitement par Raphaël Nuzzolo, Renato Steffen décroisait trop sa reprise de la tête à la 1re minute. Et, surtout, Yuya Kubo manquait totalement son affaire alors qu'il se retrouvait seul à dix mètres du but tchèque (39e). Le Japonais écrasait une frappe du gauche qu'il lui aurait suffi d'enrouler. Mais ce n'était que partie remise.

Qualification tranquille de Villarreal

Assuré de figurer parmi les deux premiers de ce groupe I avant cette ultime soirée, Naples a par ailleurs conclu la phase de poules sur un succès face au Slovan Bratislava. Gökhan Inler et ses équipiers se sont imposés 3-0 face aux Slovaques, qui n'ont pas conquis le moindre point et affichent une différence de buts de -19 (1-20)!

Villarreal a assuré tranquillement sa qualification dans l'autre match de cette poule. Les Espagnols sont allés s'imposer 2-0 sur le terrain de l'Apollon Limassol et terminent au 2e rang, à une longueur du Borussia Mönchengladbach.

(si/nxp)

Créé: 11.12.2014, 23h23

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.