Passer au contenu principal

CorruptionBeckenbauer payé pour son travail «bénévole»

Le «Kaiser» aurait touché environ 6 millions de francs dans le cadre de l'organisation du Mondial 2006 en Allemagne.

Plusieurs enquêtes sont ouvertes contre Franz Beckenbauer.
Plusieurs enquêtes sont ouvertes contre Franz Beckenbauer.
Keystone

Franz Beckenbauer, qui avait toujours affirmé avoir travaillé gracieusement comme président du comité d'organisation du Mondial 2006 en Allemagne, aurait en réalité touché 5,5 millions d'euros (environ 6 millions de francs), qu'il aurait en plus tenté de dissimuler au fisc, a affirmé l'hebdomadaire «der Spiegel» mercredi. Cette affaire n'aurait cependant rien à voir avec les autres enquêtes ouvertes contre Beckenbauer dans le cadre de l'organisation du Mondial 2006, si ce n'est qu'elle écorne encore un peu plus l'image d'un personnage emblématique du football allemand.

L'information a en tout cas provoqué la colère mercredi du président de la Fédération allemande de football (DFB), Reinhard Grindel, qui a accusé le «Kaiser» Beckenbauer, 71 ans, et les organisateurs du Mondial-2006 d'avoir menti et trompé l'opinion publique. Selon le site internet du «Spiegel», l'argent a été pris sur une donation de 12 millions d'euros faite par l'un des sponsors de l'événement, la société de paris Oddset, à laquelle Beckenbauer avait prêté son image pour la publicité.

«Dissimulation»

«Nous savions», a déclaré Reinhard Grindel, «que Franz Beckenbauer avait travaillé pour Oddset dans le cadre de la Coupe du monde. Mais nous ne savions pas jusqu'à présent qu'il avait touché pour cela une somme de 5,5 millions prise sur le budget de l'organisation du Mondial 2006. Évidemment, on ne peut pas dire dans ces conditions qu'il a travaillé à titre gracieux pour le Comité d'organisation», a déclaré le patron de la DFB dans un communiqué depuis Athènes, où il assiste au congrès de l'UEFA.

Il s'agit, ajoute-t-il, «d'une nouvelle preuve que le Comité d'organisation du Mondial pratiquait la dissimulation, qu'il n'y avait aucune transparence et que l'opinion publique a été partiellement trompée. Je le condamne». Beckenbauer, affirme le «Spiegel», n'aurait pas non plus déclaré aux impôts cette somme pendant quatre ans. En 2010, la DFB a cependant été imposée de plus d'un million d'euro sur ce montant à la suite d'un contrôle fiscal. Franz Beckenbauer a alors remboursé le montant de la taxe à la DFB.

La justice suisse et la FIFA ont ouvert des investigations sur de possibles actes de corruption au moment de l'attribution du Mondial 2006, pour obtenir un vote favorable en faveur de l'Allemagne. La candidature allemande l'avait emporté de justesse, par 12 voix contre 11, sur celle de l'Afrique du Sud.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.