Passer au contenu principal

Blatter trouve le temps judiciaire «un peu long»

Sous le coup d'une procédure judiciaire, l'ancien président de la FIFA souhaite que la justice rende son verdict.

L'ancien patron de la Fifa Sepp Blatter a l'intention de poursuivre l'instance dirigeante du football mondial et son président actuel Gianni Infantino pour avoir diffusé de «fausses informations» et porté atteinte à sa réputation. (Mercredi 8 mai 2019)
L'ancien patron de la Fifa Sepp Blatter a l'intention de poursuivre l'instance dirigeante du football mondial et son président actuel Gianni Infantino pour avoir diffusé de «fausses informations» et porté atteinte à sa réputation. (Mercredi 8 mai 2019)
AFP
Sepp Blatter: «J'aimerais bien qu'on en finisse. Si le cas est clos devant la justice suisse, il n'y a pas de raison d'avoir eu un cas à la FIFA. Ce que je veux faire c'est travailler du côté de la justice suisse mais aussi voir les arguments nécessaires pour obtenir une cassation de la décision de la commission d'éthique.» (8 mars 2018)
Sepp Blatter: «J'aimerais bien qu'on en finisse. Si le cas est clos devant la justice suisse, il n'y a pas de raison d'avoir eu un cas à la FIFA. Ce que je veux faire c'est travailler du côté de la justice suisse mais aussi voir les arguments nécessaires pour obtenir une cassation de la décision de la commission d'éthique.» (8 mars 2018)
Keystone
Les enquêteurs américains ont mis en évidence que des dirigeants du football mondial avaient reçu des pots-de-vins et commissions pour l'attribution de phases finales de Coupe du monde et la cession de droits TV et commerciaux.
Les enquêteurs américains ont mis en évidence que des dirigeants du football mondial avaient reçu des pots-de-vins et commissions pour l'attribution de phases finales de Coupe du monde et la cession de droits TV et commerciaux.
Keystone
1 / 127

Sepp Blatter est visé par une procédure pénale depuis 2015 pour «gestion déloyale» dont l'affaire du paiement controversé de 2 millions de francs suisses à Michel Platini. L'ex-président de la FIFA aimerait bien que cela «se finisse», a-t-il expliqué jeudi.

Les avocats des deux parties ont été convoqués il y a deux semaines par la justice suisse à Berne dans le cadre de cette affaire, a assuré Sepp Blatter à Zurich devant plusieurs médias. Selon l'ancien patron de la FIFA «rien» ne s'était passé depuis septembre 2015, date de l'ouverture d'une procédure à son encontre pour «gestion déloyale». Il a ajouté: «c'est un peu long».

Selon le Valaisan, ces auditions sont liées à la saisie de la Cour européenne des droits de l'Homme par Michel Platini, suspendu pour les mêmes faits. «Maintenant Platini a saisi la Cour européenne des droits de l'Homme. Il y a deux semaines, la justice suisse a entendu le clan Platini à Berne. Mon avocat était également présent et il a de nouveau démontré que le paiement à Platini a été fait correctement», a expliqué M. Blatter.

Joseph Blatter, président de la FIFA de 1998 à 2015, avait quitté son poste en pleine vague de scandales en 2015. Le Valaisan, qui fêtera ses 82 ans le 10 mars, a ensuite été suspendu 6 ans (8 ans en première instance avant appel) par la justice interne de la FIFA pour un paiement controversé de 2 millions de francs suisses à son ex-ami et ex-allié Michel Platini. La justice suisse a également ouvert en septembre 2015 une procédure à son encontre pour «gestion déloyale».

Platini avait lui saisi le Tribunal fédéral - en vain - pour contester sa suspension de quatre ans, ce que n'avait pas fait Blatter. Le Français s'est désormais tourné vers la Cour européenne des droits de l'Homme à Strasbourg.

«J'aimerais bien qu'on en finisse. Si le cas est clos devant la justice suisse, il n'y a pas de raison d'avoir eu un cas à la FIFA. Ce que je veux faire c'est travailler du côté de la justice suisse mais aussi voir les arguments nécessaires pour obtenir une cassation de la décision de la commission d'éthique», a encore indiqué M. Blatter.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.