Passer au contenu principal

Ce sera le Brésil ou le chaos pour les Bleus

Le Portugal doit confirmer, au retour ce soir en Suède, l'option prise lors des barrages aller (1-0). La France, elle, prie pour un miracle contre l'Ukraine.

Didier Deschamps est porté en triomphe par ses joueurs après la qualification de l'équipe de France mardi pour le Mondial 2014.
Didier Deschamps est porté en triomphe par ses joueurs après la qualification de l'équipe de France mardi pour le Mondial 2014.
AFP
Cristiano Ronaldo fut le grand bonhomme de la soirée en Suède.
Cristiano Ronaldo fut le grand bonhomme de la soirée en Suède.
AFP
Zlatan Ibrahimovic à l'entraînement jeudi dans le stade de Lisbonne.
Zlatan Ibrahimovic à l'entraînement jeudi dans le stade de Lisbonne.
Keystone
1 / 15

Quatre jours après la déroute subie à Kiev (2-0), les Bleus sont au pied du mur et c'est toute une discipline qui retient son souffle.

Soit Didier Deschamps et sa troupe parviennent à renverser la vapeur et ils écriront ainsi l'une des pages les plus marquantes de l'histoire de la sélection. Soit cette génération sera marquée au fer rouge par ce véritable fiasco, plongeant la FFF dans un nouveau trou noir à deux ans de l'Euro 2016 organisé en France.

Avec des conséquences encore insoupçonnées sur l'avenir du sélectionneur, dont le contrat devait être automatiquement renouvelé en cas de qualification pour la Coupe du monde, et un président Noël Le Graët forcément contesté après un tel échec, le premier en phase de qualification depuis le fameux France-Bulgarie de novembre 1993 qui avait privé les Bleus du Mondial 1994.

Deschamps, qui a très mal géré le premier rendez-vous capital de son mandat, peut-il transformer en si peu de temps une équipe sans idées ni inspiration en machine de guerre pour empêcher une catastrophe de plus, trois ans et demi après Knysna?

La manière dont les Bleus sont passés à côté de l'évènement vendredi impose une réaction d'ampleur, mais la tâche semble titanesque, aucune équipe n'ayant réussi à rétablir la situation après un tel écart dans des barrages allers.

Le sursaut d'Ibra?

L'affiche entre le Portugal et la Suède était la plus alléchante de ces barrages de la zone Europe et elle l'est toujours après une première manche âpre, qui a tourné de justesse en faveur de Cristiano Ronaldo et Cie. A Lisbonne, le Madrilène a été l'auteur du seul but du match d'une tête plongeante à dix minutes de la fin.

«Rien n'est fait. On est toujours à 50/50. La Suède est une bonne équipe, mais nous allons jouer sur leur terrain avec un petit avantage. Le résultat est bon, mais il aurait pu être meilleur. Je ne promets pas la qualification, mais je m'engage à faire tout notre possible», a lancé CR7.

Pour le match retour à Stockholm, la Suède attendra quant à elle beaucoup, comme toujours, de Zlatan Ibrahimovic, qui a été sans grande influence à l'aller. «J'espère que l'on fera mieux mais ce ne sera pas facile car, comme je l'avais déjà dit avant le match, le Portugal est favori. Ils jouent un beau football et ils ont de grands joueurs. Perdre 1-0 c'est toujours mieux que perdre 2-0...», a commenté l'attaquant du Paris SG.

L'Islande y croit

La Grèce, elle, est bien partie après sa logique victoire 3-1 à l'aller sur la Roumanie, marquée par un doublé de Mitroglou, le prolifique avant-centre de l'Olympiakos. Mais le but inscrit par Stancu laisse un espoir aux joueurs de Victor Piturca au moment de jouer le match retour à Bucarest.

Dans le dernier match, une Croatie sans grandes certitudes actuellement a ramené d'Islande un match nul 0-0 qui la place plutôt en position de force. Les joueurs de Niko Kovac ont en outre dominé cette première manche, que l'Islande a joué à 10 après la 50e minute et l'exclusion de Skulason.

Mais un but marqué à l'extérieur permettrait à l'Islande de croire à nouveau à son rêve, celui de devenir le pays le moins peuplé à participer à un Mondial.

(si)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.