Les champions du monde attendus avec impatience

FranceAprès leur sacre à Moscou dimanche, les Bleus vont atterrir à Paris en fin d'après-midi lundi et continuer les célébrations.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le retour des héros. Les Bleus sont attendus lundi en France, où la foule leur promet un accueil de folie dans l'ivresse d'un deuxième sacre mondial aux dépens de la Croatie (4-2) à Moscou.

Après une nuit sous une belle étoile, la fête s'annonce grandiose à Paris et sur les Champs-Élysées, où les nouveaux champions du monde vont parader en fin d'après-midi, vers 17H00, sous un grand soleil selon les prévisions.

«Je n'espère qu'une chose: arriver à Paris et voir tous les gens dans la rue et crier Vive la France », a lancé le défenseur Lucas Hernandez.«Quand on arrivera demain (lundi) sur Paris, je pense qu'on va tous réaliser. (Je veux) fêter ça avec tous les Français!»

«Ca va être le bordel!»

«La bande à Griezmann» doit atterrir vers 13H55 GMT à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle en provenance de la Russie, avec le supplément bagage de 6,175 kg tant désiré: la Coupe du monde, qui retrouve la France 20 ans plus tard.

«Ca va être le bordel!», s'est amusé Benjamin Mendy. Dès dimanche soir, des centaines de milliers de supporters sont descendus dans les rues, de Marseille à Lille, au diapason du cultissime chant: «On est les champions!»

Klaxons, fumigènes, drapeaux, supporters qui trinquent dans les bars... La France, en bleu-blanc-rouge, a vécu une nuit de plein délire, à l'image de sa jeune sélection qui, dès le coup de sifflet final, a célébré son titre sans filtre.

«La star, c'est l'équipe»

«MERCI!», a écrit sur Twitter le président français Emmanuel Macron, présent au stade Loujniki, qui dans l'euphorie des vestiaires, a fait un «dab», un geste de joie qu'a popularisé Paul Pogba.

Arrosé par ses joueurs en conférence de presse, le sélectionneur Didier Deschamps va remonter pour la deuxième fois les Champs-élysées avec la Coupe du monde; en 1998, il était le capitaine des Bleus. «Je suis dans le brouillard, mais je nage en plein bonheur!», a-t-il lancé.

L'entraîneur est le trait d'union entre les champions de 1998 et leurs héritiers de 2018. Il y a 20 ans, le portrait de Zinédine Zidane, auteur d'un doublé en finale contre le Brésil (3-0), avait été diffusé sur l'Arc de triomphe dans une image restée célèbre.

Aujourd'hui, les potentiels candidats sont nombreux, après une finale de haute volée contre la Croatie. Kylian Mbappé, à 19 ans, a illuminé le Mondial de son talent et de sa vitesse, devenant, après le «roi» Pelé, le plus jeune joueur à marquer en finale de Coupe du monde. Le milieu Paul Pogba a également été monumental, et lui aussi a trompé le gardien croate. Antoine Griezmann a réussi un penalty, en apothéose d'une montée en puissance au fil du tournoi.

«La star, ça a été l'équipe pendant tout le tournoi», a temporisé le gardien, et capitaine, Lloris, auteur d'un tounroi impeccable jusqu'à son énorme erreur en finale. «Tout le monde s'est mis au service de l'équipe. Chacun a joué à son meilleur niveau et au final, on a réussi, étape par étape, à se surpasser.» Il est temps désormais de rentrer à la maison et de fêter la victoire. (afp/nxp)

Créé: 16.07.2018, 07h01

Articles en relation

Et la France entra en liesse

Mondial-2018 Dans tous les coins de l'Hexagone, le peuple français a célébré la victoire en Coupe du monde de son équipe ce dimanche. Plus...

La France couronnée à la française

Football – Mondial Les Bleus ont remporté le 2e titre mondial de leur histoire, en battant en finale la Croatie (4-2) au Stade Loujniki. Un succès qui leur ressemble. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...