Chuck Blazer coopérait avec le FBI depuis 2011

FIFAgateChuck Blazer, ancien haut responsable de la FIFA, collaborait depuis 2011 avec le FBI dans le cadre de l'enquête pour corruption.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancien haut responsable de la FIFA Chuck Blazer coopérait avec le FBI depuis au moins décembre 2011 dans l'enquête sur la corruption au sein de l'instance mondiale du football, selon des documents judiciaires rendus publics à New York. Il était à l'époque membre du comité exécutif de la FIFA (de 1997 à 2013).

Cette précision figure dans son accord de coopération avec la justice new-yorkaise, document de 19 pages signé le 25 novembre 2013 et rendu public tard lundi.

Il précise notamment que l'Américain de 70 ans «accepte de participer à des activités d'infiltration conformément aux instructions spécifiques d'agents des forces de l'ordre ou du bureau du procureur» de Brooklyn, et «de ne pas révéler sa coopération ou toute information en dérivant, à aucune tierce partie sans consentement préalable» des autorités.

Le document précise qu'il ne pourra faire supprimer «aucune déclaration faite par lui le, ou après le 29 décembre 2011».

«Monsieur 10%»

Ancien secrétaire général tout puissant de la Concacaf (Confédération d'Amérique du nord, Centrale et Caraïbes) de 1990 à 2011, membre du comité exécutif de la FIFA de 1997 à 2013, ce millionnaire aux allures de père Noël est largement à l'origine des révélations qui ont plongé la Fédération internationale de football (FIFA) dans la crise la plus grave de son histoire.

Il a raconté les pots-de-vin pour les attributions des Coupes du monde 1998 et 2010, les rétro-commissions demandées aux diffuseurs pour recevoir l'exclusivité d'un tournoi, les sociétés fictives et les commissions qui lui ont valu le surnom de «Monsieur 10%».

20 ans de prison

Il aurait même enregistré avec un porte-clef-micro fourni par le FBI, la police fédérale américaine, des conversations compromettantes avec de hauts dirigeants de la FIFA durant les JO-2012 de Londres.

Il risque désormais jusqu'à 20 ans de prison pour racket, virements frauduleux, blanchiment d'argent, évasion fiscale et corruption.

Le 27 mai, les autorités judiciaires américaines avaient annoncé 14 inculpations contre des responsables et partenaires de la FIFA, pour racket et corruption, dénonçant des années de corruption. Sept hauts responsables de la FIFA avaient été arrêtés le même jour à Zurich.

(afp/nxp)

Créé: 16.06.2015, 16h55

Articles en relation

Chuck Blazer avoue avoir facilité le paiement de pots-de-vin

FIFAgate La justice américaine a publié ce mercredi le plaider coupable de l’ancien membre du comité exécutif de la FIFA. Plus...

Le Maroc dément les accusations de corruption

FIFAgate Le Maroc conteste catégoriquement les accusations selon lesquelles il aurait versé un pot-de-vin pour obtenir l’attribution du Mondial 1998. Plus...

Le Parlement européen va demander le départ de Blatter

FIFAgate Les députés européens devaient voter ce jeudi après-midi une résolution appelant à remplacer «immédiatement» Joseph Blatter à la tête de la FIFA. Plus...

La FIFA remet des documents à la justice

FIFAgate A la demande du MPC, des documents informatiques ont été remis aux autorités suisses dans le cadre du FIFAgate. Plus...

Mondial 2026: le processus de candidature suspendu

FIFAgate La FIFA a décidé mercredi de suspendre le processus de candidature pour le Coupe du monde de 2026. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.