Passer au contenu principal

Le CIO veut assouplir ses règles sur le sponsoring

Les athlètes pourraient avoir le droit d'afficher leurs sponsors personnels pendant les JO.

Mark Adams, porte-parole du Comité international olympique.
Mark Adams, porte-parole du Comité international olympique.
Reuters

Le CIO veut assouplir la règle interdisant aux athlètes d'afficher leurs sponsors personnels pendant la durée des Jeux Olympiques, a annoncé un porte-parole du CIO jeudi 26 février à Rio de Janeiro.

Le CIO devrait «autoriser la publicité générique non-olympique durant la période des Jeux, ce qui n'était pas autorisé jusqu'à maintenant», a déclaré Mark Adams, le directeur de la communication du CIO, après une réunion du comité exécutif à Rio.

Ce changement doit encore être approuvé lors de la session du CIO fin juillet à Kuala Lumpur.

Sanctions disciplinaires

La règle N.40 de la Charte olympique stipule que «sauf autorisation de la commission exécutive du CIO, aucun concurrent, entraîneur, instructeur ou officiel qui participe aux Jeux Olympiques ne doit permettre que sa personne, son nom, son image ou ses performances sportives soient exploités à des fins publicitaires pendant les Jeux Olympiques».

Les athlètes ne respectant pas cette règle risquent des sanctions disciplinaires, l'expulsion des Jeux ou le retrait de leurs médailles. Cette règle avait fait l'objet d'une levée de boucliers de la part des athlètes lors des Jeux de Londres en 2012.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.